• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections-Coopération: Le club de Madrid souhaite un retour à l’ordre constitutionnel

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 


En mettant fin à une visite de trois (3) jours en Haïti, ce mercredi, une délégation du club de Madrid conduite par les ex-chefs d’Etat de la Bolivie, Jorge Quiroga, et du Mexique, Felipe Calderon, ont encouragé les acteurs politiques haïtiens à s’activer en vue de l’organisation des élections en 2015. Les deux (2) anciens présidents  estiment qu’il est impératif de mettre sur pied les institutions haïtiennes, notamment le parlement.

 

Même s’ils partent avec le sentiment que les élections auront enfin lieu cette année, les deux ex-chefs d’Etat et membres du Club de Madrid n’ont pas caché leur déception face au vide institutionnel existant depuis le 12 janvier avec le départ sans renouvellement de la chambre des députés et d’un autre tiers du sénat.


Selon Jorge Quiroga et Felipe Calderon, la réalisation du prochain scrutin demeure un défi que notamment le président Michel Martelly doit relever pour avoir raté durant  trois (3) années consécutives les échéances électorales.

Les deux hommes qui se sont entretenus au palais national, le mardi 27 janvier, avec le chef de l’Etat haïtien ont pris au mot celui-ci qui s’est dit désormais prêt à convoquer le peuple en ses comices, avec la mise en place d’un CEP issu d’un accord politique et d’un gouvernement de consensus.

Les élections législatives, municipales et locales haïtiennes ne peuvent avoir lieu sans l’aide efficiente et efficace de la communauté internationale, selon les représentants du Club de Madrid qui exhortent l’OEA, l’UE et la MINUSTAH à renforcer leur présence en Haïti tout au long du processus.

Plaidant en faveur d’un appui au conseil électoral provisoire, les membres de cet organisme qui promeut la démocratie dans le monde invite les conseilleurs électoraux à définir au plus vite les règles et à élaborer de manière célère le calendrier du prochain scrutin.

Le Club de Madrid qui était à sa quatrième mission en Haïti, depuis l’engagement pris dans la reconstruction du pays après le séisme de 2010,  croit que le renforcement institutionnel demeure une garantie pour la stabilité politique et économique du pays en 2015.

En somme, cet organisme regroupant environ une centaine d’anciens chefs d’Etat et de gouvernement appelle surtout au respect de la date fixée par la constitution haïtienne pour l’organisation des élections présidentielles, soit le dernier dimanche de novembre de la cinquième année du mandat présidentiel.

Notons que lors de leur visite de trois (3) jours en Haïti, les anciens présidents de la Bolivie et du Mexique ont rencontré également le Premier ministre Evans Paul, le président du Senat, Riché Andris, les partis politiques proches du pouvoir et ceux de l’Opposition ainsi que des hommes d’affaires haïtiens.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 243 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter