• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections : Mécontents du verdict du BCEN, des candidats écartés se mobilisent

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

L’un des conseillers politiques de Laurent Lamothe, candidat à la présidence écarté par le BCEN, annonce une mobilisation permanente au cas où le CEP ne réintégrerait pas l’ancien Premier ministre, dans la course électorale. Parallèlement, Thierry Mayard-Paul, prétendant à la magistrature suprême, évincé par le Bureau du Contentieux Electoral Departemental, compte sur la dernière analyse du conseil électoral pour revenir dans la course.


En effet, selon Ralph Théano, les élections de 2015 sont déjà dirigées ; seule la force populaire serait à même de porter le Conseil électoral à faire preuve de respect de la loi, au cours du processus.

‘’Nous savons tous que M. Jacky Lumarque ne dispose pas de certificat de décharge alors qu’en dernier ressort il a pu bénéficier du document et par la suite jouir d’un jugement favorable de la part du BCEN’’, a laissé entendre M. Théano qui s’appuie sur ce seul fait pour accuser le patron de la plateforme Vérité,  l’ancien président René Préval qui, selon lui, tire les ficelles du CEP.

Par ailleurs, l’ancien ministre chargé des relations avec le parlement insiste que le pays est en situation exceptionnelle, ce qui implique que les anciens comptables de deniers publics sont automatiquement dispensés de la question de décharge.

De l’avis de Ralph Théano, le CEP est lié à la décision de justice dont dispose Laurent Lamothe même si le BCEN avait rappelé que ce dernier est assujetti aux respect de l'article 233 de la constitution.

Parallèlement, le candidat à la présidence, Me Thierry Mayard-Paul qualifie d’illégale la décision du BCEN l’écartant de la course électorale pour absence de décharge de sa gestion au ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales.

Disposant d’un jugement du tribunal des référés, l’habilitant à participer aux élections, Me Mayard-Paul s’attend à ce qu’il soit repêché par le CEP, lors de l’analyse des pièces déposées par les candidats.

En ce sens, le concerné se dit persuadé que la décision de justice qu’il détient fera jurisprudence parce qu’étant, selon lui,  imposable au conseil électoral provisoire.

‘’La décision que j’ai en main a acquis l’autorité de la chose définitivement jugée’’, a martelé Me Thierry Mayard-Paul qui croit dur comme fer que son cas sera reconsidéré.

Notons qu’après la publication par le BCEN des résultats des contestations, des candidats éjectés ou des contestataires de candidats mécontents tirent à boulet rouge sur le CEP.

Des sit-in ont déjà été organisés devant les locaux de l’institution électoral pour réclamer sa dissolution, d’autres sont encore annoncés.


 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 263 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter