• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections-Sécurité: ‘’La mort est à nos portes’’, s’inquiète Pierre Louis Opont

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Le président du Conseil électoral provisoire se dit préoccupé par l’atmosphère qui règne dans le pays à un mois de la première opération électorale (le scrutin du 9 aout). Lors d’une interview accordée à HPN, Pierre Louis Opont a déclaré prendre très au sérieux les menaces de toutes sortes lancées par des candidats et partisans de candidats écartés de la course électorale. Jusqu’à preuve du contraire, le numéro un du CEP se persuade que l’assassinat de Wikenson Bazile, cousin et chef de cabinet  de Jaccéus Joseph (conseiller électoral), est la mise à exécution des menaces.


Jugeant normales les pressions politiques parce qu’étant liées au processus électoral, Pierre Louis Opont dénonce en revanche les différentes menaces publiques proférées à l’endroit du CEP, à longueur de journée, par des partis et regroupements politiques dont des candidats ont été écartés de la course électorale.

‘’Certains acteurs ont fait des menaces directes sur les personnes chargées de la tenue réelle des élections en disant qu’ils se portent garants que certains conseillers électoraux ne seront pas là le jour des élections. D’autres ont promis de nuire à la sécurité du processus électoral affirmant que s’ils ne sont pas réintégrés, il n’y aura pas d’élections…’’, regrette M. Opont.

Ce dernier voit dans l’assassinat de Wikenson Bazile, survenu le dimanche 5 juillet, la concrétisation des menaces visant les conseillers électoraux.

‘’Aujourd’hui, nous pouvons dire que la mort est à nos portes’’, déclare le président du CEP.

‘’Face à une telle situation, l’Etat central et les acteurs politiques impliqués dans la course électorale ne peuvent prétexter ignorance’’, poursuit le numéro un du CEP qui annonce avoir déjà informé le gouvernement, via le ministre chargé des questions électorales.

Pour l’instant, le conseil électoral réfléchit sur les moyens efficaces à mettre en place pour s’offrir  sa propre sécurité, d’après ce que révèle Pierre Louis Opont qui se dit déterminé à remplir la mission qui lui est assignée : l’organisation des élections.

‘’La nation toute entière doit prendre acte que les conseillers électoraux ainsi que tous les employés du CEP sont en danger’’, conclut le président de l’organisme électoral.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 314 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter