• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti : Vers la réhabilitation de la centrale hydro-électrique de Péligre

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 11
MauvaisTrès bien 

Le gouvernement haïtien et la firme française Alstom-Comelex ont procédé  vendredi  à la signature d’un contrat pour le projet de réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Péligre, a constaté Haïti Press Network.

"Ce projet vise la remise à neuf de la centrale de Péligre qui a une puissance nominale de 54 mégawatts inaugurée en 1971 et qui a été surexploitée", a expliqué le ministre des travaux publics du transport et de la communication (MTPTC), Jacques Rousseau.

Sur les 54 mégawats seulement 12 à 15 mégawatts sont disponibles, a en croire M. Garry Valdemar, directeur de l’Electricité d’état d’Haïti (ED’H).

Selon M. Valdemar, depuis son inauguration en 1971, la centrale hydro-électrique de Péligre n’a jamais connu de réparation majeure au niveau de ses turbo-alternateurs. Seulement 3 groupes de turbo-alternateurs sont disponibles et fournissent en moyenne 12-15 mégawatts, a indiqué le directeur de l’ED’H.

M. Valdemar a précisé que les travaux vont se dérouler sur les équipements de génie civil, électriques et électro-mécaniques.

Les ministres  du TPTC, M. Jacques Rousseau, et celui des finances, M. André Louis Mercier, ont souligné l’importance de ce projet dans un contexte où l’énergie est l’un des piliers du programme des 5E (emploi, éducation, état de droit, environnement, énergie) du gouvernement Martelly-Conille.

Le projet est financé par un consortium de trois partenaires dont la Banque interaméricaine de  développement (BID) avec 32.5 Millions de dollars ; la coopération allemande (KFW) avec 10 millions d’euros ; et un prêt de l’OFID de 15 millions de dollars.

Le représentant résident de la BID en Haïti, M. Eduardo Marques Almeida, ce projet est un grand accomplissement pour le pays parce qu’il s’agit de l’augmentation de près de 40 mégawatts.

M. Almeida qui annonce la signature de plusieurs contrats dans les jours  à venir à hauteur de 150 millions de dollars dans le secteur de l’éducation, l’énergie et transport. Il a ajouté que ce projet est complémentaire à d’autres projets d’énergie au niveau du réseau que la BID va financer.

L’ambassadeur français, Didier Lebret qui prenait part à la conférence, a parlé de cérémonie historique dans la mesure où cela concerne un des objets stratégiques et industriels d’Haïti.

"50% de la production du pays dépend du barrage de Péligre.  Ce projet va permettre à la centrale de Péligre  de recouvrer en trois ans sa capacité totale", s’est réjoui le diplomate français.


Les travaux vont être exécutés par la firme française Alstom-Comelex qui est, selon l’ambassadeur français, le leader mondial dans le secteur.

Le responsable de projet de la firme, Richer Olivier, se dit honoré d’avoir reçu la confiance des responsables haïtiens dans le projet et dit espérer qu’ils seront à la hauteur de leur tâche.


Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 370 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter