• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-armée: les anciens militaires restent fermes au poste

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

Les militaires démobilisés des ex Forces armées d’Haïti ont qualifié de « parole sans fondement »  la requête du ministre de la justice à la police nationale de déloger les anciens soldats qui occupent  les casernes dans plusieurs régions du pays depuis le début du mois de février.

 

«  La décision du ministre de la justice ne  nous fait ni chaud, ni froid, nous attendons calmement qu’ils viennent nous déloger, nous sommes prêt à nous défendre », a déclaré à Haïti Press network le porte parole nationale des militaires démobilisés Jean Baptiste Joseph.

Réagissant à la lettre du ministre de la justice qui a demandé au chef de la police de déloger les ex militaires, M. Joseph a estimé que « le ministre de la justice n'est pas à la hauteur de sa tâche, il n’a nullement le droit d’ordonner d’attaquer les militaires ».

« Une telle confrontation serait néfaste pour l’institution policière dont la mission  est plutôt de travailler de concert avec l’armée pour garantir la sécurité dans le pays », a lancé le porte parole des ex-militaires.

Il a pointé du doigt certains secteurs qui, selon lui, ne veulent pas la restitution de l’armée et conseillent mal le président de la république.

Joint par téléphone par HPN, le porte parole de la PNH Garry Desrosiers n’était pas en mesure de fournir des informations sur la réaction de la PNH à la demande du ministre de la justice.

 

Wilner Jean Louis
Haiti Press Network (HPN)

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 176 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter