• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique : Merten qualifie de positif le bilan de Martelly depuis un an

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 7
MauvaisTrès bien 

L’ambassadeur américain sortant en Haïti, Kenneth Merten qualifie « globalement positif le bilan du président Michel Martelly au pouvoir depuis plus d’un an ». Le diplomate américain dit croire aussi que « l’assistance des pays étrangers peut toujours aider mais n’est pas la solution ».



Intervenant sur les ondes d’une station de radio de la capitale, M. Merten estime que ce bilan résume l’installation du conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), absent depuis la constitution de 1987 ainsi que l’installation du président de la cour de cassation, un poste vacant depuis plus de 6 à 7 ans.

L’ambassadeur voit en Michel Martelly un président qui travaille dur pour attirer les investisseurs étrangers à investir dans le pays, encourager les investisseurs locaux, préparer un climat propice pour la création d’emploi en Haïti.

« Haïti n’a eu pas beaucoup d’investissements surtout des étrangers depuis 25 à 50 ans. Cette initiative du premier citoyen de la république, est un pas pour transformer le pays lorsque les gens peuvent gagner de l’argent pour prendre soin de leur famille. L’Etat de sa part, récolte la recette qu’il faut pour prendre ses responsabilités envers le peuple Haïtien. D’autre en plus, l’amendement de la constitution de 1987 qui connait la pluri-nationalité, est un atout pour la diaspora Haïtienne qui a voulu depuis bien longtemps participer au développement du pays à travers ses investissements », a indiqué l’ambassadeur américain.

Selon lui, le problème lié au manque d’investissement des étrangers en Haïti est l’absence d’un environnement propice pour les accompagner, trop de procédures difficiles en termes de documents parfois qu’il faut dactylographier ou écrire à la main, ensuite de la passivité du cadastre dans l’achat des terrains appropriés.

Concernant la formation du Conseil électoral permanent (CEP) qui retarde les processus électoraux, M. Merten encourage les secteurs concernés à trouver un terrain d’entente pour éviter une éventuelle instabilité politique.

« Une instabilité politique risque de décourager les investisseurs étrangers et les partenaires d’Haïti », a-t-il fait savoir.

Il propose d’organiser les élections avec un conseil provisoire ou permanent afin de compléter le parlement et remplacer les élus locaux. Les Etats-Unis sont déjà prêts pour travailler avec tous ceux qui veulent l’organisation des prochaines joutes électorales.

M. Merten en a profité pour remercier le peuple haïtien qui l’a supporté durant sa mission en Haïti, qui a fait de lui « Haïti son sien ». Il encourage les haïtiens à s’unir pour reconstruire le pays, l’assistance des pays étrangers peut toujours aider mais n’est pas la solution. Haïti est un pays souverain, c’est à lui de décider son destin.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 242 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter