• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique : Le sénateur Moise Jean Charles demande des comptes !

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 17
MauvaisTrès bien 

« Un mois », c’est le délai accordé à Mme Sophia Martelly pour indiquer à la nation haïtienne l’adresse où se distribuent la nourriture et l’argent du programme « aba grangou » par le deuxième sénateur du Nord, Moise Jean Charles sur les ondes d’une station de la capitale le vendredi 13 juillet 2012.



Le beau-frère du président qui détient près de 30 000 dollars pour la distribution de l’engrais doit aussi indiquer comment se font ces distributions, continue le sénateur. "Il doit mentionner les principaux bénéficiaires", a-t-il ajouté.

Selon le sénateur, les fonds du pays sont concentrés entre les mains du président Michel J. Martelly, la Première dame Sophia Martelly, le beau-frère du président, le fils du président Olivier Martelly, le staff « bandi » dont fait partie Roro Nelson. "Ces fonds qui viennent du budget national étaient alloués à des projets de routes, mais sont utilisés à d'autres fins" a encore déclaré M. Jean-Charles.

L’organisation du carnaval des fleurs de Port-au-Prince de 29 au 31 juillet 2012, le programme « ti manmanm cheri », « katye pam poze », « aba grangou » sont des initiatives du gouvernement pour blanchir de l'argent, a fait savoir le sénateur Moise.

« Les promesses électorales du président Martelly en ce qui concerne la baisse du prix des produits de première nécessité, un ordinateur portable pour chaque enfant, la gratuite des frais scolaire pour les enfants et des maisons préfabriquées pour les sinistrés ne sont pas respectées. Le président ne fait rien de concret, il capitalise ses action sur un ensemble de programme déjà lancé sur le gouvernement de l’ancien président, René G. Préval », a martelé le sénateur du Nord.

Le parlementaire se dit au courant de la corruption qui existe entre l’exécutif et le parlement dont il fait partie. Il a l’habitude de les dénoncer. "Le parlement détient un pouvoir de contrôle sur l’exécutif, mais dommage l’exécutif a acheté des parlementaires en distribuant de l’argent pour faire marcher certains dossiers", a-t-il dénoncé.

Concernant les prochaines joutes électorales, le sénateur fait croire qu’elles ne sont pas possible techniquement au cours du mois de novembre prochain compte tenu du fait que le conseil électorale permanant ou provisoire n’est pas encore formé sans oublier les structures et matériels.


Evens Prosper
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 306 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter