• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-R-D: Les tracasseries à la frontière de Malpasse-Jimani

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Les difficultés qui enveniment les relations entre Haïtiens et Dominicains à la frontière de Malpasse-Jimani sont un véritable problème. Mais les tracasseries liées à la question de contrôle, finalement non contrôlé, aux bureaux de l’immigration des deux côtés de l’Ile, en sont tout aussi bien un autre, a constaté un reporter de Haïti Press Network.



« Quel calvaire ! Pour remplir une simple formalité on est obligé de passer une éternité à la frontière avant d’arriver à destination », ainsi se sont plaints des passagers qui voyageaient le week-end dernier en République dominicaine.

Outre la perte de temps, ils se sont également préoccupés par les conditions indignes dans lesquelles le contrôle est organisé à l’immigration des principaux postes frontaliers entre Haïti et la République dominicaine.

Légal ou illégal. Pressé ou pas. Tout passager, en provenance ou à destination de Santo-Domingo, doit inévitablement monter ce calvaire au passage de Malpasse-Jimani. Pire, c’est que tout se fait dans une ambiance de désordre total, de bruits venus de toutes parts, de poussière, d’eau sale mais aussi d’emmerdement de raquetteurs, constate Haïti Press Network.

Des deux côtés de la frontière, mais surtout côté haïtien, il se révèle très difficile d’identifier autorités, démarcheurs et raquetteurs. Dans cette atmosphère burlesque, on est forcément confus de savoir exactement qui contrôle qui et quoi.

« Il faut bien tenir son passeport. Sinon, on risque tout. Il y a des intrus prêts à vous le déposséder. Et ce, sous les regards complaisants des policiers haïtiens et des militaires dominicains », fait comprendre une dame qui se montrait très vigilante.

À la frontière de Malpasse-Jimani, tout le monde semble se converti en autorité. L’engin qui transporte les passagers, ne peut faire deux pas sans trouver un individu, privé de pièce d’identification qui demande au conducteur d’arrêter pour contrôler ; mais au fait, sans vraiment rien contrôler.

Certains contraignent même le chauffeur à payer illégalement des frais qui ne sont indiqués nulle part dans les règlements du bureau de l’immigration. Impossible de continuer son chemin tellement on rend la situation difficile sans raison valable. Les seuls bénéficiaires demeurent ceux qui en profitent du désordre généralisé.       

Franchement, les mots pour décrire la situation à la frontière de Malpasse-Jimani n’existent pas. Il faudrait les inventer afin de pouvoir peindre cette situation d’indignité dans laquelle pataugent Haïtiens et Dominicains là-bas. Pourtant, tout un commerce illégal générant des millions de dollars au profit des Dominicains, s’active à cet endroit où trouver des toilettes pour satisfaire un pressant besoin, constitue un vrai désarroi.                       

Malpasse est une localité d’Haïti dépendante de la commune de Ganthier et notamment de la section communale de Fonds-Parisien dont elle est distante d’environ 10 km, située dans le département de l’Ouest.

Ce lieu se trouve à la frontière avec la République dominicaine sur la rive sud de l'étang Saumâtre. C’est d’ailleurs le principal poste-frontalier entre les deux pays. Plus de la moitié des échanges commerciaux se font par ce point de passage. La route qui le franchit relie directement les capitales haïtienne et dominicaine.


Texte et photo : Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 369 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter