• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique: « Le remaniement ministériel ne changera rien », opinent des leaders politiques

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Le remaniement du Cabinet ministériel annoncé lundi soir, par arrêté du Premier ministre Laurent Salvador Lamothe et approuvé par le président Michel Joseph Martelly, a suscité des réactions au sein de la classe politique haïtienne. Pessimistes, des responsables de Partis politiques émettent des doutes sur cette décision impromptue, a constaté Haïti Press Network.



Interrogés à tour de rôle par téléphone, André Michel, coordonnateur du groupe 77, et Sauveur Pierre Etienne, coordonnateur général de l’Organisation du peuple en lutte (OPL), critique le changement opéré au niveau du gouvernement sans la moindre explication.

« Tenant compte de l’importance des parlementaires dans la vie politique du pays, le chef du gouvernement aurait dû consulter au moins les deux présidents des deux Chambres du Parlement pour les informer de la décision qu’il allait prendre en signe de respect », croit André Michel, très critique envers le pouvoir.

Pour cet homme de loi et politicien, le changement « brusque » opéré au sein du gouvernement ne va pas apporter grande chose dans les conditions de vie de la population. « C’est une affaire d’intérêt personnel et d’amitié qui se gère pour le moment. Il n’y a rien à voir avec la population », déclare André Michel.

Qualifie de « changement cosmétique » le remaniement ministériel, Sauveur Pierre Etienne abonde, lui aussi, dans le même sens qu’André Michel. « Le remaniement du cabinet ministériel prouve qu’il y a une lutte d’influence au sein du pouvoir qui est supportée par la Communauté internationale », indique le coordonnateur de l’OPL.

Réaffirmant la position d’opposant du parti qu’il dirige face au pouvoir, Sauveur Pierre Etienne critique ouvertement les nombreux programmes « Ti manman chéri, Katye pam poze… » mis en œuvre par le pouvoir, en guise de réalisation.

Pour sa part, le coordonnateur de l’Action pour construire une Haïti organisée (Aksyon pou kontwi yon Ayiti òganize [AKAO]), Junot Félix, dit déplorer qu’il n’y a aucune vision politique dans la façon que les dirigeants étatique gèrent le pays.

« Le changement qui vient d’être opéré au niveau du gouvernement n’apportera rien de nouveau pour le peuple. Tout n’est qu’une lutte de camp et se règle entre famille et amis », indique le Dr Félix.

Une population ignorée !
L’économiste de gauche, Camille Charlmers estime, quant à lui, que les conditions « néfastes » dans lesquelles les gens vivent n’intéressent pas les membres du gouvernement qui, d’après lui, cherchent à satisfaire leur propre besoin.

« Le changement de certains ministres du gouvernement justifie qu’il y a une lutte de faction au sein du pouvoir. Chacun cherche à satisfaire leur intérêt personnel sans tenir compte des conditions de vie de la population », souligne le professeur Charlmers dans une interview à HPN.

Il déplore que « le modèle d’économie adopté par le gouvernement Lamothe/Martelly ne puisse apporter aucune amélioration dans les conditions de vie des citoyens ».



Sylvestre Fils Dorcilus
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 278 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter