• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Education: «la réduction des jours de classe affaiblit le système scolaire», selon M. Desroche

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 

Alors que le nombre de jours de classe est selon les normes internationales, de 200 jours, en Haïti  cette année, comme l’année dernière, il est passé de 190 à 170 jours après le report de la rentrée des classes par le gouvernement haïtien. Cette réduction aura un impact négatif sur la qualité de l’éducation dans le pays, a indiqué à Haïti Press Netowrk le professeur Rosny Desroche.

Les déficits enregistrés depuis l’année dernière en termes de nombre de jours de classe contribuent  dans l’affaiblissement du système éducatif haïtien, a déploré le directeur de l’initiative de la société civile (ISC).

L’ancien ministre de l’éducation nationale a expliqué le nombre de jours de classe qui était de 190 jours avant le report de la rentrée des classes pour l’année académique 2012-2013 est passé  à 170 jours.

Tout en étant conscient de la précarité de la situation socio-économique du pays, le professeur Desroche a affirmé que  ce n’est pas le véritable  problème  justifiant le report de la rentrée scolaire.

Selon le Directeur de l’ISC, c’est plutôt  le ministre de l’éducation nationale lui-même qui n’est pas encore prêt en ayant pas planifié à temps la rentrée scolaire.

M. Desrcohe a cité  entre autre le retard accusé par le ministère dans la signature des contrats avec les éditeurs en ce qui concerne la subvention des ouvrages. Le professeur a donc invité  les responsables du secteur de l’éducation à faire une meilleure planification à l’avenir  afin d’éviter ces  genres de retards.

De son côté, le coordonnateur  de l’Union des normaliens haïtiens (UNNOH) tout en reconnaissant l’impact négatif que peut avoir la réduction de nombre de jours de classe sur le système éducatif haïtien, M. Josué Merilien pense qu’il faut d’abord améliorer les conditions dans lesquelles les écoles fonctionnent et celles des professeurs.

« Même si le nombre de jours scolaires étaient de 365 jours, si les responsables ne font rien pour changer les conditions dans lesquelles l’éducation se fait en Haïti en terme d’espace physique, de matériel didactique et de traitement des enseignants le système continuera à se dégrader de  plus en plus », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, des enseignants de différents départements du pays ont réalisée lundi une marche pacifique pour réclamer un meilleur traitement.

Paiement des arriérés de salaire, nomination de professeurs, formation initiale et continue des professeurs, un salaire de base de 50.000 gourdes pour les enseignants, publication de la loi sur des frais scolaires etc. telles ont été parmi les revendications des enseignants lors de cette marche.


Wilner Jean Louis
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 671 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter