• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Post-Séisme : Un cadre pour mieux coordonner l’aide externe

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

En quête d’une meilleure stratégie pour mieux gérer l’aide internationale à Haïti, suite au séisme dévastateur du 12 janvier 2010, le gouvernement haïtien a créé un « Cadre de coordination de l’aide externe au développement (CAED) ». Cette nouvelle entité a été lancée lundi à Port-au-Prince, a observé Haïti Press Network.

 


« L’aide internationale apportée à Haïti par ses nombreux partenaires demeure jusqu’ici insatisfaisant », a déclaré le président de la République Michel Joseph Martelly, à l’ouverture d’une séance de travail sur cette nouvelle entité gouvernementale.

« Nous en portons tous la responsabilité, a-t-il dit. Les phénomènes liés à l’extrême pauvreté et à la vulnérabilité d’une majorité de nos concitoyens nous interpellent et nous imposent un sursaut qualitatif d’efficacité et de performance ».

Devant une centaine de représentants de la communauté internationale, d’agences de coopération internationale, d'ONGs, de parlementaires haïtiens, de ministres, Michel Joseph Martelly a plaidé pour une gestion et une coordination plus efficace de l’aide externe au développement du pays.

Le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe, pour sa part, a insisté sur la nécessité pour que son gouvernement puisse assurer désormais la gestion de l’aide internationale fournie à Haïti.

« La gestion de l’aide est un domaine de gouvernance qui peut avoir des impacts rapides si le gouvernement réaffirme son leadership », a-t-il déclaré, en remerciant le support [financier] de la communauté internationale à Haïti.

Pour M. Lamothe, le chef du gouvernement et également ministre de la planification et de la coopération externe, il est important pour le gouvernement de renforcer le dialogue avec les bailleurs afin, dit-il, que « l’effort s’articule autour d’objectifs communs ».

Le Cadre de coordination de l'aide externe au développement, selon le directeur général de du ministère de la planification Yves-Robert Jean, se veut être un mécanisme de concertation permanent et régulier entre le gouvernement et ses partenaires.

« C’est un mécanisme à partir duquel seront mieux intégrés les efforts et les investissements consentis pour assister le pays », a précisé M. Jean.

Yves-Robert Jean a précisé que « le CAED s’articule sur trois niveaux : stratégique, sectoriel et territorial et se fixe pour objectif général de mettre sur pied des modes de fonctionnement permettant à l’aide externe d’appuyer les priorités de développement économique et social de la République d’Haïti.

Initié par le ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE), le CAED sera piloté par un secrétariat technique de coordination formé à cette fin.

 

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Suivez-moi sur twitter : @sfdorcilus

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 240 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter