• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti : Le PM interdit de présenter le bilan de son gouvernement, une victoire selon des députés

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Des députés de l’opposition au gouvernement considèrent comme une victoire le fait par eux d'avoir boycotté, comme annoncé depuis des mois, la présentation du bilan de l’action gouvernemental du premier ministre Laurent Salvador Lamothe, a constaté Haiti Press Network.

 

« Par la réaction des députés minoritaires, le premier ministre Lamothe sait désormais qu’il doit répondre à l’appel des parlementaires quand il est invité au parlement », a déclaré le député des Gonaïves (Artibonite), Sadrac Dieudonné, chef de fil des députés du (PRI) Parlementaires pour le renforcement institutionnel (opposition).

 

Aussi, le député Dieudonné, président du bloc : Parlementaires pour le renouveau institutionnel (PRI), a invité le président Michel Joseph Martelly à prendre acte de l’action des parlementaires qui sont passés de la parole aux actes.

 

« Le président Martelly, lui, doit cesser avec ses promesses creuses. Il n’est plus en campagne, il doit poser des actions concrètes pour le moment sinon […] », a réagi Sadrac Dieudonné, juste à la fin de l’assemblée nationale.

 

Les députés membres du PRI ont qualifié de victoire pour le groupe minoritaire à la Chambre basse « le fait que les députés ont parvenu, comme annoncé, à empêcher au premier ministre de faire le bilan de l’action du gouvernement par devant l’assemblée nationale. »

 

Certains député ont expliqué que cette manifestation était une façon pour les parlementaires minoritaires d’exprimer leur grief contre le chef du gouvernement qui, ont-ils rappelé, a boudé en plusieurs occasions des convocations au Parlement.

 

Par ailleurs, des députés du groupe majoritaire qui, eux, ont tenté vainement d’éviter cet incident, ont exprimé leur regret par rapport à une telle attitude de leurs pairs.

 

« C’est regrettable de voir le parlement haïtien offrir un tel spectacle aux yeux du monde entier. Mais c’est la démocratie. Le parlement est une assemblée politique… on ne pouvait pas empêcher aux députés d’exprimer leur position à leur manière », a admis Fritz Chéry, député de Gros Morne (Nord-Ouest).

 

Le chef du gouvernement qui, selon la version amendée de la constitution de mars 1987, devait présenter à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année législation de 2013, a été empêché par les sifflets et les cloches agités par des députés membres du groupe minoritaire.

 

Mais, à l’extérieur du Parlement, des dizaines de citoyens qui, pour la plupart, se sont présentés comme des supporteurs du premier ministre Lamothe ont scandé des slogans contre les parlementaires, a constaté un reporter de HPN.

 

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Twitter : @sfdorcilus  /  @hpnhaiti

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 304 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter