• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Énergie : L’électricité 24/24 ne sera plus une réalité en juillet

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Le pays n’aura malheureusement pas vu encore le miracle de l’électricité distribuée 24/24 en juillet prochain. Cette annonce faite par le Premier ministre Laurent Lamothe, en conseil des ministres le mercredi 16 janvier 2013, ne sera vraisemblablement pas concrétisée.

 

 

Le pays tout entier attendait impatiemment ce miracle qui aurait pu marquer le passage de ce gouvernement. Selon toute vraisemblance, au lieu de six mois, la population doit encore patientée pour de longues années toujours.

Dans un message rendu public le dimanche 3 mars, la ministre de la Communication, Mme Régine Godefroy, a indiqué que la distribution de l’électricité 24 heures sur 24 est conditionnée par un investissement d’environ trois milliards de dollars (3 000 000 000). Un montant équivalent à l’enveloppe budgétaire de l’exercice en cours dont le Trésor public ne dispose pas, soutient-elle.

D’après la ministre, le plan d’approvisionnement de l’électricité 24/24 a été proposé par le ministre délégué à l’Énergie. Le gouvernement, a-t-elle fait savoir, envisage des partenariats publics-privés pour atteindre cet objectif dans un délai ne dépassant pas 4 ans.

Ainsi, au lieu de six mois, comme l’avait promis le locataire de la Primature, Haïti doit donc attendre environ 4 ans encore, selon la ministre de la Communication, pour avoir du courant électrique 24/24.

« Nous avons un gouvernement qui ne cesse de multiplier les promesses non tenues à une population muette et indolente pour qui, le rationnement constant en énergie électrique, demeure pourtant l’une des préoccupations majeures », dit Gaston Bellevue.

Gaston n’est pourtant pas le seul à avoir été surpris en entendant un mois et demi plus tard, une autre version de ce projet phare annoncé par le chef du gouvernement.

« C’est une équipe dirigeante basée uniquement sur du discours. Le chef du gouvernement devait mesurer ses propos avant de les énoncer », s’interrogent Anna, et 2 de ses collègues.

A Port-au-Prince ces derniers temps, l’Électricité d’Haïti, distribue cette précieuse énergie par compte-goutte comme à l’accoutumée. Les directeurs changent à la tête de l’institution, mais la pratique du black-out à tout instant ne change point.

La compagnie perd près de 18 millions de dollars (18 000 000) tous les mois, se plaint le Premier ministre Lamothe qui annonçait en même temps et, sans hésiter, la distribution du courant électrique 24/24 dans le pays. Il disait avoir souhaité qu’Haïti puisse être classée parmi les 50 premiers pays du monde dans le « Doing Business ».

Tout commence et s'arrête dans ce pays. Seul persiste, le black-out à longueur de journée et de la nuit. Et ce, dans de nombreux quartiers de la capitale comme dans les provinces, où vivent les moins nantis qui ne disposent pas les moyens adéquats pour se procurer d’un groupe électrogène et/ou d’un inverter.

Jusqu’à hier encore, toute la population haïtienne, notamment celle de Port-au-Prince, avait les yeux rivés sur la Primature et l’Ed’H en attendant le mois de juillet, date qui était prévue comme échéance pour la distribution du courant électrique 24/24. Mais, désormais, on doit continuer à compter les années de préférence en espérant un tel miracle dans le futur.


Texte et photo: Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 432 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter