• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-justice: grâce présidentielles ! des ONG s’inquiètent, le ministre de la justice rassure

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 


Le ministre de la justice et de la sécurité publique Jean Renel Sanon a indiqué lundi que les 105 prisonniers que le chef de l’Etat a décidé de gracier, remplissent les conditions adéquates pour bénéficier de cette mesure tandis que des organisations de droits de l’homme s’interrogent sur la décision, a appris Haïti Press Network.



Le ministre de la justice Jean Renel  Sanon rappelle que la démarche du chef de l’Etat est une prérogative que lui confère la constitution haïtienne. De plus, il a affirmé que « la démarche du président s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la détention préventive et l’implantation d’un Etat de droit ».

 

L’un des responsables du réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Mme Marie Yolene Gilles a exprimé des doutes face à la procédure utilisée pour gracier ces détenus, estimant  que certaines normes n’ont été respectées dans le choix de ces prisonniers.

« Les détenus qui ont bénéficié de cette faveur ne sont pas des criminels, ils n’appartiennent pas à des réseaux de malfaiteurs, et n’ont été arrêtés pour des actes de kidnapping et n’étaient pas impliqué dans des activités relatives à la drogue », a soutenu le ministre Sanon.


De son coté, le secrétaire exécutif de la plate-forme des organisations de droits humains (POHDH)  Antonal Mortimé s’est dit préoccuper par une telle décision, il  dit craindre que le président n’a posé cet acte dans le but de faire libérer certains de ses proches.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 260 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter