• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections : Trois représentants du Parlement au CTCEP, rien n’est certain

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Un jour après l’annonce, par le vice-président du Sénat, du choix des trois personnes pour représenter le pouvoir Législatif au Collège transitoire du Conseil électoral permanent, des parlementaires émettent encore des doutes sur la fin de la crise.

 

Si certains parlementaires se réjouissent du choix [définitif] des trois représentants du Parlement au CTCEP : Néhémie Joseph, ancien membre du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) ; Pierre Simon Georges, secrétaire général de la Chambre basse et l’ancienne député Marie Cluny Dumay, d’autres, quant à eux, se montrent encore pessimistes.

« Pour moi, rien n’est encore claire dans cette affaire. Nous ne savons pas sur quels critères ces trois personnes ont été sélectionnées. Donc, le choix d’un petit groupe de parlementaire ne peut en aucun cas engager tout le Parlement », a réagi, dans la presse, le sénateur Jean William Jeanty.

Le député Abel Descollines (Mirebalais/Boucan Carré), lui aussi, a émis des doutes sur la fin d’une crise au parlement, avec le choix de ces personnalités pour représenter le pouvoir Législatif à l’institution qui doit organiser les prochaines élections dans le pays.

« Nous (les députés) attendons la signature du document final par les deux présidents des chambres du Parlement avant de nous assurer que tout est ok définitivement », a dit le député Descollines.

Jeudi soir, le sénateur Andris Riché avait annoncé le choix des trois représentants du Parlement au Collège transitoire du Conseil électoral permanent après de longues heures de négociation avec le président de la chambre des députés, Jean Tholbert Alexis.

Jusqu’en fin de journée de vendredi, le document n’a été signé par aucun des deux présidents des deux chambres du parlement.

Le président du Grand corps, en tournée dans son département (Plateau Central), aurait donné l’autorisation à son collègue Andris Riché pour signer le document final à son insu.

Pour l’instant, c’est le silence total du côté des principaux concernés Jean Tholbert Alexis, président de la Chambre des députés et Desras Simon Dieuseul, lui, président du Sénat.

Les représentants du Parlement devraient être soumis au pouvoir exécutif qui à son tour devrait rendre publics ses trois nouveaux membres tandis que les trois membres contestés du CSPJ, qui ont remis leur démission cette semaine, seront remplacés  par trois autres représentants.

 

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Twitter : @hpnhaiti / @sfdorcilus

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 327 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter