• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Affaire Duvalier: Reprise des audiences des plaignants à la Cour d’appel de Port-au-Prince

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Les audiences publiques, suspendues depuis le 21 mars dernier (à cause du décès d’un greffier), des plaignants dans l’affaire de Jean-Claude Duvalier sont reprises, le jeudi 11 avril, à la Cour d’appel de Port-au-Prince, a observé l’agence Haïti Press Network.

 

 

Prévu pour ce jeudi, les plaignants et leurs avocats ainsi que les défenseurs de l’inculpé Jean-Claude Duvalier ont été présent à la salle 1 de la Cour d’appel pour la poursuite des audiences publiques dans l’affaire opposant l’ancien dictateur haïtien et des [présumés] victimes du régime duvaliériste.

La composition de la Cour, avec comme président le magistrat Jean Joseph Lebrun, accompagné des magistrats Marie Jocelyne Casimir et Durin Duret Junior, a auditionné, pendant plus d’une heure d’horloge, le plaignant Henry Faustin, qui s’est présenté comme l’un des victimes de la dictature des Duvalier.

« J’ai connu la prison sous Jean-Claude Duvalier. J’ai été arrêté en juin 1976 chez mon professeur de math qui s’appel Louco Déselmours à Poste Marchand (Port-au-Prince) avant d’être relâché en septembre de la même année », a témoigné Henry, au tribunal.

Comme plusieurs plaignants qui sont déjà interrogés dans le cadre de cette affaire, Henry Faustin, à maintes reprises, a dit ignorer les motifs de son arrestation. Il a indiqué avoir passé des moments difficiles dans les prisons, soit au Caserne Dessalines ou à Fort-Dimanche.

« En plus des mauvaises conditions hygiéniques des cellules, des repas qu’on nous donnait, j’ai été bastonné soit par des bourreaux qui appartenaient au corps (SD : service de détection) ou par Albert Pierre, lui même, qui intimait l’ordre à ses subalternes pour me frapper », a expliqué Henry Faustin.

Pour lui, la prison de Fort-Dimanche est un « enfer ». A-t-il signalé à l’attention des juges de la Cour d’appel qu’il n’a jamais été comparu par devant un juge lors de son arrestation.

Soulignant le caractère arbitraire de leur arrestation, des plaignants, qui ont témoigné antérieurement contre Jean-Claude Duvalier et son régime, ont déjà évoqué des faits identiques à ceux d’Henry Faustin, dont le [mauvais] traitement qu’ils ont été victimes dans les prisons, eux aussi.

La Cour, après l’audition d’Henry Faustin, a décidé de mettre l’affaire en continuation à huitaine. D’autres plaignants seront entendus toujours en audience publique.

Depuis février, Henry Faustin porte à cinq le nombre de plaignants que la Cour a déjà auditionné dans le cadre des poursuites judiciaires entamées contre l’ex-président à vie Jean-Claude Duvalier (lui-même auditionné), inculpé de crimes contre l’humanité.

L’audition de ce dernier s’est déroulée en présence de plusieurs membres d’organisations de défense des droits humains nationales et internationales, engagées à accompagner les victimes des dictatures duvaliériste.

 

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Twitter : @sfdorcilus  /  @hpnhaiti

 

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 504 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter