• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections : Sénatoriales partielles et municipalités, entre volonté et incertitude

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Le président du Collège transitoire du Conseil électoral permanent, Emmanuel Ménard, a indiqué le mardi 21 mai, dans une interview à la radio privée Scoop FM que l’institution électorale est entrain de travailler pour réaliser les sénatoriales partielles et les élections municipales à la fin de l’année, a appris Haïti Press Network.

 

« Je suis là pour faire les élections. Je sais qu’il y a le tiers du Sénat à renouveler le deuxième lundi de janvier et il y a aussi les Municipalités, dont le mandat est achevé depuis la présidence de René Préval », a déclaré Emmanuel Ménard.

Prudent, Emmanuel Ménard n’a pas voulu fixer une date pour la tenue des élections prévues d'ici la fin de l’année. Mais il dit compter sur la collaboration de tous les secteurs de la société en vue de la réussite du scrutin.

« Nous allons travailler avec les acteurs directs qui sont impliqués dans le processus, tels : l’Office nationale d’identification (ONI), la PNH, les électeurs, le gouvernement…, car chacune des ces institutions a un rôle important à y jouer », a indiqué le président du CTCEP.

Cependant, il dit reconnaître que « la loi électorale est le pilier du CTCEP. Une fois qu’elle sera prête, je serai en mesure d’apporter toutes les informations nécessaires concernant l’organisation des élections ».

En ce qui concerne le budget, Emmanuel Ménard a fait savoir : « nous n’avons pas encore de budget fixe pour le moment. Et, nous (les membres du CTCEP) n’allons pas demander à la communauté internationale de financer les élections. C’est au gouvernement qu’il revient de chercher l’appui financier auprès de la communauté internationale. »

Cependant, le numéro un du Collège transitoire du Conseil électoral permanent dit souhaiter bénéficier de l’appui technique de la communauté internationale afin de réussir les prochaines compétitions électorales dans le pays.

« J’aimerais expérimenter le vote électronique lors des élections, mais pour y parvenir il nous faut l’expertise des pays amis qui l’ont déjà expérimenté », a dit Emmanuel Ménard.

Pour ceux qui ont des doutes sur l’indépendance du CTCEP par rapport au pouvoir Exécutif, Emmanuel Ménard les invite à garder leur calme et à placer leur confiance dans l’institution.

« Je me connais. Mes collègues et moi-même, nous allons travailler en toute indépendance. Non seulement nous avons la mission d’organiser les élections mais aussi nous avons pour mission de travailler au renforcement de l’institution électorale », a-t-il conclu.

Selon l’accord du 24 décembre 2012, signé entre l’Exécutif et le Législatif autour de la mise en place du CTCEP, il est mentionné que l’institution électorale a pour mission de réaliser les élections pour le tiers du Sénat, cette année.

 

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Twitter : @hpnhaiti / @sfdorcilus

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 311 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter