• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Jacmel-Education : échauffourées entre des étudiants de l’EDJ et la police, 2 arrestations

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 36
MauvaisTrès bien 

Une situation de tension a régné mercredi à Jacmel au niveau de la rue Greac et Lorge, lors d’un affrontement entre des étudiants de l’école de droit de Jacmel (EDJ) et des agents de la Police nationale. 2 étudiants dont Jean Baptiste Gabner (2e année) et Jean Baptiste Ronald (1e année) auraient été arrêtés. Les étudiants s’apprêtaient à manifester dans les rues de la ville pour exiger une nouvelle fois le départ du conseil d’administration de l’EDJ, a appris Haïti Press Network.

 


En représailles, les étudiants ont lancé des pierres et bouteilles en direction des agents de la police. Ces derniers ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène. Une vielle dame aurait été blessée et conduite à l’hôpital, a rapporté une collaboratrice joint au téléphone.

 

Les étudiants de l’école de droit de Jacmel ont fermé les portes de la faculté depuis environ un mois, afin de réclamer la démission du doyen Dr George Griffin qu’ils accusent notamment d’avoir détourné des fonds destinés au fonctionnement de l’université.

Guerrier Eland, un des membres du comité de gestion de la crise à l’EDJ, a indiqué que le comité avait soumis au rectorat de l'Université d’Etat d’Haïti (UEH) une liste de leurs revendications qui sont entre autres des reformes au sein de la faculté, la mise en place d’une commission neutre chargée de travailler en vue de permettre notamment la tenue des examens et l’organisation des élections pour la mise sur pied d’un autre conseil administratif à la tête de l’école de droit de Jacmel. Toutefois, selon lui, le rectorat de l’UEH tient à ce que le doyen George Gréffin reste à la tête de l’EDJ pour que ces propositions soient envisageables.

« Le rectorat ne fait que négocier en faveur de George Gréffin, sans prendre en compte les revendications des étudiants. Une telle position prouve que le rectorat ne tient pas à ce que la crise soit résolue », a critiqué l’étudiant.

A rappeler que le doyen de l’EDJ, Dr Georges Gréffin avait qualifié de « fausses et mensongères » les allégations des étudiants. Selon lui, il n’y a aucune vérité dans ce que rapportent ces étudiants. Il croit plutôt que « ce petit groupe d’étudiants » serait manipulé par des personnes qui voudraient ternir l’image de la faculté.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 252 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter