• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Province : Le président Martelly ordonne l’arrestation d’un ingénieur à Ouanaminthe

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 20
MauvaisTrès bien 

Le chef de l’État haïtien Michel Joseph Martelly, de passage dans la commune frontalière Ouanaminthe, ce jeudi, a ordonné publiquement l’arrestation d’un ingénieur qui a exécuté des travaux de construction d’un stand sur lequel il devait prendre la parole, a appris HPN.

 

 

Mécontent de la saleté du stand construit pour l’accueillir et sur lequel il devait prendre la parole, le président de la République Michel Joseph Martelly a ordonné publiquement l’arrestation de l’ingénieur en charge des travaux, Harry Déjoux, a appris HPN auprès d’un journaliste local.

Présent sur les lieux du fait, le commissaire de police Bio Moncher aurait conduit Harry au commissariat de police de la ville, à la demande du président Martelly, toujours selon notre confrère.

Joint au téléphone par Haiti Press Network, le Commissaire du gouvernement près le tribunal civil de Fort-Liberté, Hérode Bien-Aimé, a indiqué que le concerné a été libéré, quelques temps après son arrestation.

L’un des juges de paix de la ville de Ouanaminthe, Jacob Saintilma, a été dépêché sur place pour dresser le constat des faits reprochés à l’ingénieur Déjoux.

« Je suis actuellement sur place entrain de constater la situation. Effectivement, le stand a été mal construit, [très] mal placé et sal », a répondu à HPN le juge de paix Jacob Saintilma, indiquant, par ailleurs, qu’il a du confisquer certains matériels trouvés sur place.

Le chef de l’État Michel Joseph Martelly s’est rendu, ce jeudi, à Ouanaminthe dans le département du Nord’Est pour visiter, avons-nous appris, certaines infrastructures réalisées par son administration.

Dans la foulée, l’un des agents de l’USGPN, qui assurait la sécurité sur le terrain du président Martelly, a brutalisé l’un des agents intérimaires exécutifs, Amos Joseph, qui a confirmé l’incident.

« L’incident s’est produit après que l’agent de l’USGPN m’a demandé de m’identifier comme maire de la ville au moment où je m’apprêtais à entrer au complexe sportif où se trouvait le président, je lui ai dit que le ministère de l’Intérieur ne nous a pas donné de pièce… malgré tout il a bousculé brutalement », a confirmé à HPN Amos Joseph.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 263 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter