• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Province-Nord : Une messe avortée à Saint-Raphaël, manifestation de la population

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

 

 

Une messe a dû être avortée sine die ce dimanche matin 7 avril dans la commune de Saint-Raphaël (Nord), plus précisément à Bouyaha, 3e section communale, où la population proteste énergiquement contre une décision des autorités de l’Église catholique de la région, particulièrement Monseigneur Louis Kébrau qui, selon le coordonnateur de l’ASEC de Bouyaha, M. Antoine Félix, entend désormais placer, sans l’avis des autorités étatiques, les deux chapelles de Bouyaha plutôt sous l’égide d’une paroisse récemment inventée à Savanette, 1ère section communale de Pignon.

 

 

Le père Nicolas, envoyé spécial du Monseigneur Louis Kébrau, qui devait normalement, depuis la décision, célébrer sa première messe à Bouyaha, 3e section communale de Saint-Raphaël, particulièrement au quartier Buenabite, a été contraint de rebrousser chemin, suite à un vague mouvement de contestation des membres de la population, a appris Haïti Press Network de quelques manifestants.

Près de deux mille (2000) personnes ont gagné les rues de Saint-Raphaël ce dimanche pour dénoncer cette manœuvre qui, selon les manifestants, a une main politique cachée derrière. Munis de tambours et d’autres instruments de musique, les manifestants ont parcouru des kilomètres de Saint-Raphaël à Pignon et vice versa, en chantant et en lançant des propos hostiles contre ceux-là qui ont pris cette décision qu’ils qualifient « d’abus à Saint-Raphaël », rapporte l’ASEC de Bouyaha, Antoine Félix.

Selon Ezéchiel Petit-homme et Robillard Ségnol, deux membres de la population, il serait question d’intention de transformer en commune, Savanette qu’est actuellement la 1ère section communale de Pignon, commune proche de Saint-Raphaël.

« C’est l’État qui doit prendre une telle décision. Pas un Monseigneur. On passe par l’église pour faire de Savanette qui dispose seulement de 4500 habitants une paroisse, afin d’aboutir plus facilement à ce projet macabre. Alors que Bouyaha qui compte plus de 18 000 habitants réunie toutes les conditions nécessaires pour être paroisse avec les deux chapelles de Saint-Raphaël », soutient Ségnol, lequel en a profité pour dénoncer une absence d’autorité dans la commune de Saint-Raphaël.

Par ailleurs, les manifestants qui annoncent une grande réunion relative à cette affaire pour le dimanche 14 avril prochain, menacent de passer à d’autres étapes dans leur mouvement si toutefois les autorités centrales n’interviennent pas rapidement en vue de porter les solutions qui conviennent à ce problème. Ils menacent de bloquer la route nationale numéro 3 qui passe inévitablement dans leur commune.


Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 311 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter