• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Administration publique : Des employés de l’État payés dans la douleur…

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Des employés de l’État haïtien, notamment ceux travaillant dans le domaine sanitaire dans le département de l’Ouest, ont reçu leur chèque du mois de juillet, dans une ambiance de bousculades, de douleur et d’humiliation. Ils ont même été victimes de détonations d’armes automatiques de policiers et d’agents de sécurité, constate Haïti Press Network.

 

 

Voulant contrôler la question des chèques morts dans l’Administration publique, les responsables du ministère de l’Économie et des Finances (MEF), ont pris la décision de payer eux-mêmes les employés de l’État ou une certaine catégorie d’employés de l’État.

Ce processus a démarré avec les employés des hôpitaux, centres de santé et autres instances de l’État haïtien impliquées dans le domaine de la santé, depuis le début de la semaine à la rue Saint-Honoré, dans les locaux logeant le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), actuellement en situation de réaménagement à Maïs Gâté.

La manière dont ils organisent le paiement n’est du tout pas convenable, estiment plusieurs employés et des observateurs.

Ils sont nombreux les employés qui viennent réclamer leur dû pour lequel ils ont durement bossé durant 30 jours. Cependant, le personnel du ministère des Finances disponible pour offrir ce service qui demande un processus relativement long, est très réduit et travaille dans des conditions inappropriées.

Voulant s’enquérir tous en même temps de leur chèque, les employés se bousculent littéralement dans des queues vertigineuses sous l’effet désastreux de la canicule sur la cour comme à l’intérieur du MSPP.

Les fainéants se mettent à côté ou essaient vainement d’intégrer la longue ligne. Tandis que, d’autres plus intrépides, se fraient violemment une place dans une queue. Un véritable brouhaha pour récolter un frais qu’on a gagné dignement de sa sueur.

« Je suis vraiment indignée. Après avoir travaillé dur pendant tout ce temps, c’est comme ça que l’État décide de me payer. J’ai vraiment honte », s’exprime en pleur une employée d’un hôpital de la place, après avoir tenté en vain de récupérer son chèque.

Au tout début du processus, nous informe une autre employée, des policiers avaient même dégainé et tiré des coups de feu en l’air pour disperser une foule d’employés furieux et en délire. Jusqu’à ce vendredi encore, des employés éprouvent de grandes difficultés pour avoir leur chèque.

Un employé de l’État qui n’a pas voulu révélé son identité à la presse, nous a indiqué que cette démarche n’est pas nouvelle dans l’Administration publique en Haïti. « On le fait par période de 3 ans », se rappelle-t-il.

Néanmoins, à l’instar de nombreux autres employés de l’État ainsi que des observateurs, il dit avoir déploré les conditions dans lesquelles on procède à la distribution des chèques aux employés.


Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 351 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter