• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Société : Activités génératrices de revenu au profit de 300 personnes handicapées

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

300 personnes handicapées à travers le pays se verront plus utiles et plus indépendantes suite à la réalisation du projet de création d’activités génératrices de revenu, initiative du BSEIPH. Les bénéficiaires directs prendront une meilleure orientation grâce aux efforts conjoints du Bureau du Secrétaire d’Etat, la Digicel et la Fondation J’Aime Haïti.


Neuf départements sont déjà touchés par le projet développé conjointement au profit des personnes handicapées : l’Ouest, les Nippes, le Centre, le Sud, la Grand’Anse, le Nord, le Nord-Est, le Sud-est et l’Artibonite. L’objectif poursuivi par cette initiative est, selon le coordonnateur du projet, Joacyn Marseille, de promouvoir l’intégration des personnes vivant avec un handicap. Il s’agit de propulser 300 personnes handicapées vers la petite entreprise, à raison de 30 personnes par département.

 

 

Les bénéficiaires sont retenus sur la base de leur capacité et de leur vulnérabilité par rapport à leur handicap. Ceux-ci sont recrutés par les membres des bureaux régionaux du BSEIPH travaillant de concert avec des associations de personnes handicapées de la place. Pendant une journée, ils sont formés sur la gestion des fonds d’une petite entreprise et sur la gestion des clients.

Au terme de leur formation, les bénéficiaires reçoivent un appareil téléphonique avec un crédit de 1250 gourdes, un tablier, une table, et un parasol en vue de devenir des agents de vente « Pap Padap » impliqués dans la vente des recharges électroniques. « C’est un projet que le Bureau avait déjà développé avec la compagnie de téléphonie mobile, Voilà. Nous sommes heureux que la Digicel ait accepté de nous accompagner », se réjouit M. Marseille.

C’est avec engouement que la Digicel a emboité le pas aux côtés du BSEIPH dans la réalisation de ce projet. Selon le responsable de la recharge à la Digicel, Emile Tuzayana, ceci rentre dans le  cadre des actions sociales de la plus grande compagnie de téléphonie mobile au pays. L’apport de la Digicel au projet est estimé à 27 000 dollars américains. Des équipements et des cartes SIM - destinés à la vente - sont également octroyés aux bénéficiaires.

Si les 300 personnes handicapées constituent de nouvelles ressources dans la distribution des produits de la Digicel, la coopération de la compagnie est plus une action sociale qu’autre chose, confie M. Tuzayana. « Nous sommes fiers de pouvoir participer à la cause. Cela a été d’un grand succès à sa première phase et nous sommes fiers de pouvoir contribuer à sa pérennité », déclare Emile Tuzayana.

Les responsables prévoient de continuer et de renforcer l’aide apportée aux personnes handicapées à travers ce projet si l’on se fie aux propos du responsable de recharge qui attribue l’initiative à un projet pilote. Ce dernier croit que "c’est une bonne chose qu’une personne échappe à la pauvreté parce que le BSEIPH, la Fondation J'Aime Haïti et la Digicel lui auront apporté leur appui."

Source : BSEIPH

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 389 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter