• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Santé : Les urgences sanitaires restent un défi, selon Médecins Sans Frontières

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Lors d’une conférence de presse lundi au centre de références des urgences obstétricales (CRUO) de Médecins sans Frontières, les responsables de ce centre, Dr Olivier Schulz et Dr Rodnie Sénat-Delva ont souligné que les urgences sanitaires restent un défi à relever dans le pays car le nombre de camps qui existe quatre années après le séisme et les conditions de vie précaires de la population limitent son accès aux services de santé.

 

 

« Le manque de disponibilité des services d’urgences, les problèmes spécifiques des femmes pour accéder aux soins et le manque d’accès de la population aux soins sanitaires sont des éléments du défi  sanitaire à relever en Haïti», a indiqué Oliver Schulz chef de mission MSF en Haïti.

« Plus de 20 mille femmes ont déjà été admises à cette structure pour donner naissance à plus de 15 mille enfants. La capacité de faire fonctionner le centre sans interruption avec un staff en permanence, des stocks de sangs préposés, deux blocs opératoires, la promotion de la méthode kangourou pour les prématurés et les petits poids sont entre autres éléments qui garantissent la performance et le succès du centre », s’est réjoui Dr Rodnie Sénat-Delva, directrice médicale du CRUO.

« Le centre répond aux besoins du secteur sanitaire global et travail de concert avec les structures de Port-au-Prince », a aussi expliqué Dr Sénat-Delva. Elle a souligné que cette maternité était la continuité de celle de Jude Anne à Delmas en 2006, de Solidarité en 2009 à Delmas.

En effet, pour apporter les soins obstétriques aux femmes haïtiennes, l’organisation s’est adaptée aux besoins identifiés durant les différents moments de son intervention.

L’organisation qui existe depuis trois ans, a reconstruit sa maternité détruit lors du séisme et invite les haïtiens à mettre tout en œuvre pour ouvrir d’avantage l’accès aux soins aux femmes.

Le centre de références des urgences obstétricales (CRUO) de Médecins sans Frontières ne reçoivent pas uniquement les femmes les plus pauvres, mais aussi celles qui ont plus de problèmes pour accoucher.

Plus de 75% des cas reçus par cette structure sont des cas compliqués, la plupart du temps référés par d’autres maternités des secteurs public et privé.

 

Esther Versière

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 322 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter