• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-Développement: Vers l’urbanisation des villes d’Haïti

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Le comité Interministériel d’Aménagement du Territoire (CIAT) a lancé à l’invitation du président de la république M. Michel Joseph Martelly, et du premier ministre M. Laurent Salvador Lamothe ce Mercredi 12 mars 2014, au Karibe Convention Center à Pétion Ville, le premier forum urbain national 2014 autour du thème « Construire la ville », a constaté Haiti Press Network.

 

 

Multiples personnalités des secteurs public, privé et international y ont répondu à l’appel, notamment la sociologue et secrétaire exécutive du CIAT, Mme. Michèlle Oriol, le ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales, M. David Basile, le ministre des travaux publics transports et communication, M. Jacques Rousseau, l’ancien premier ministre Michelle Duvivier Pierre Louis, Me Raynold Georges, le professeur de Sociologie à l’université d’Etat d’Haïti, Dr. Illionor Louis, des délégués départementaux, des maires et des urbanistes…

Coiffé par la primature, le CIAT organise cette activité sous le patronage de la banque mondiale, de la coopération espagnole, de l’ONU Habitat, de l’Appui à la Gouvernance et l’investissement Local (AGIL) et de l’Unité de Construction de Logements et de Bâtiments Publics (UCLBP), durant deux jours, les 13 et 14 Mars 2014, en  vue de parvenir à la définition d’une politique de la ville pour Haïti. La session d’aujourd’hui, indique Mme. Michèlle Oriol, fait suite aux deux forums nationaux ayant lieu aux Cayes et au Cap Haïtien.

Cette initiative, poursuit Mme. Oriol, vient du constat des mauvaises conditions de vie de la population urbaine du pays avec le « développement irrégulier » des villes. Aussi, tout en faisant appel à la « responsabilité citoyenne », la sociologue estime que ce forum est une occasion de rencontre et « d’échanges franches » entre l’état et le secteur privé.

« Les 53% de population vivant dans les villes fournissent 92% de la recette fiscale nationale», lance-t-elle.

En outre, le problème majeur à remédier au plus vite, martèle M. Yvon Pinchinat du MTPTC, est l’absence de définition claire de ce que c’est que la ville. « D’autant que légalement il n’existe de pas de limite démographique de la ville. », se plaint-il.

Quant aux maires adjoints de Pétion-Ville et de la Croix des Bouquets et d’autres participants au forum, l’heure est venue de régulariser le système foncier haïtien et de décentraliser les services publics au niveau du rural.

Par ailleurs, Mme. Rose-May Guignard, urbaniste et organisatrice de cette activité, reste convaincu que tous les secteurs de la vie nationale sont des « acteurs majeurs » pour le développement urbain en Haïti. Ainsi, à la fin du forum, les plus de 200 participants auront à signer « la Déclaration du Forum Urbain National », une feuille de route pour les années à venir. Cette déclaration sera remise officiellement au premier ministre Lamothe.

 

Jeff Ibraïme

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 537 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter