• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-PARSCH-UE : visite de projets dans le Nord-est et le Nord à l’initiative du PARSCH

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Cette deuxième partie de la visite d’exploration des projets financés par l’Union Européenne à travers le programme d’appui au renforcement de la société civile (PARSCH) dans le Nord-est et le Nord, a porté notamment sur un projet de renforcement laitier dans la commune de Limonade, un projet de production d’œuf dans la localité de Ferrier dans le Nord-est, et d’un projet de collectif de lutte contre l’exclusion sociale (CLES).

 

Le projet de renforcement laitier dans la commune de Limonade a été très rentable pour la communauté, selon le coordonateur du projet Monvil Audin. Celui-ci a permit notamment de renforcer la capacité des agents et de faciliter à ce que les enfants consomment plus de laits, ajoute t-il.

Comme pré-requis l’organisation en charge du projet l’interdépartemental du réseau vétérinaire (INTERVET), devrait acheter 22 bœufs, construire une parcelle fourragère, et de manioc et fait l’éducation des éleveurs, informe Monvil Audin.

Chaque bœuf peut produire au maximum 2 gallons de lait par jour. Chaque membre de l’organisation a un bœuf. Le lait est revendu à l’industrie laitière dans la région, et parfois ce lait est acheté par l’Etat haïtien pour le donner dans les cantines scolaires.

Le projet production d’œufs pour le marché local et opportunité économique pour les membres est exécuté par l’OPAN (organisation des paysans du Nord-est).

La coordonnatrice du  projet Yrline Cadet a indiqué que les pondeuses produisent environ 1500 œufs par jour pour tout le grand nord.

Ces œufs sont vendus particulièrement dans les hôtels dans la région. Le projet a débuté en octobre 2013 pour un montant de plus d’1 million 928 milles gourdes.

Le projet a apporté beaucoup de choses positives pour la zone estime t-elle, citant notamment le fait pour  les marchands d’acheter les œufs en Haïti au lieu d’aller le faire dans le pays voisin.

Le projet CLES (collectif de lutte contre l’exclusion sociale) volet structuration, visait à renforcer la capacité des organisations communautaires de base pour les permettre d’avoir plus de capacités pour conduire des actions de développement dans la communauté, a indiqué le directeur de projet Albert Pierre Paul Joseph.

Le projet a débuté en juin 2013, et a pris fin en août 2014.  3 réseaux ont été identifiés dans ce projet. Il s’agit de l’agriculture, la femme et les jeunes, ajoute t-il.

Les bilans sont entre autres : le recensement d’un ensemble d’organisation, des organisations de femmes qui voient leurs potentialités se développer, et un ensemble d’opérateurs précisément ceux de la restauration ont été recensés, et également des informations pertinentes qui ont été mises à la disposition des médias dans la région.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 347 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter