• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-éducation: « UNNOH, 24 ans de luttes et de résistances », declare Josué Mérilien

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Ce 16 mars 2015 ramène le 24 anniversaire de l’Union Nationale des Normaliens Haïtiens (UNNOH). Il s’agit de 24 ans de luttes et de résistances, a fait savoir le coordonnateur général de l’UNNOH, Josué Mérilien, qui a renouvelé la volonté et la détermination de l’organisation d’œuvrer en faveur d’une éducation de qualité, de l’amélioration des conditions de vie des enseignants et de la population haïtienne en général.

 

Les responsables de l’UNNOH prévoient toute une série d’activités durant la semaine  pour célébrer le 24e anniversaire  de l’organisation. Les événements  ont débuté ce lundi avec une journée porte ouverte où les dirigeants de l’UNNOH et ses partenaires ont rendu des témoignages sur le parcours de cette organisation syndicale qui a pris naissance le 16 mars 1991.

La création de l’Unnoh est le fruit de nombreuses réflexions profondes entre un groupe d’enseignants sur  la situation du pays en général et notamment du système éducatif, à un moment où la société haïtienne connaissait une situation critique, a expliqué Josué Mérilien.

Selon M. Mérilien, la lutte de l’UNNOH vise, d’une part, l’amélioration des conditions de travail et de vie des enseignants, du niveau de l’éducation ; d’autre part, le  mieux être de la population haïtienne dont les conditions socio-économiques se détériorent de plus en plus.

Le coordonnateur général de l’UNNOH renouvelle la volonté et la détermination de l’organisation de continuer la lutte pour une école de qualité, de meilleures conditions de vie pour les enseignants et le peuple haïtien.

Plusieurs partenaires et supporteurs de l’UNNOH ont profité de cette journée porte ouverte pour saluer le parcours de cette organisation militante.

Pour le professeur Yves Dorestal, la fondation de l’UNNOH est un élément significatif  dans  la lutte des organisations syndicales. L’une des particularités de l’organisation c’est qu’elle sait  établir le lien entre les problèmes de l’éducation et  les autres difficultés  d’ordre socio-économiques que fait face la population, a indiqué le professeur Dorestal.

« L’UNNOH fait partie de la réserve du pays, tenant compte du niveau de corruption qui gangrène nos institutions », a pour sa part, fait savoir le secrétaire général du Regroupement Education pour toutes et Tous (REPT), Mario Coty. M. Coty  n'a pas manqué de féliciter l’organisation syndicale dirigée par Josué Mérilien, qui dit-il, œuvre pour une  véritable transformation sociale dans le pays.

Selon le militant internationaliste, Roger Ferrarri, l’UNNOH est la synthèse du syndicalisme enseignant et du mouvement de transformation sociale. « Bien ancré dans notre milieu professionnel mais aussi dans la réalité de la population haïtienne, l’UNNOH continue sa lutte pour une éducation publique de qualité », a écrit M. Ferrari dans une lettre de soutien à l’UNNOH.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 390 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter