• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-RD : Evans Paul promet de donner suite à la pétition de la société civile

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Le Premier ministre, Evans  Paul, a donné la garantie aux organisations  de la société civile que le gouvernement va donner suite aux recommandations contenues dans la pétition soumise. Il  a indiqué que le gouvernement en prend acte.  « Nous allons concerter en urgence sur la nécessité d’apporter une réponse appropriée aux aspirations du peuple haïtien», confirme-t-il.

 

Le chef du gouvernement  a exhorté les Haïtiens à manifester leur solidarité à l’égard de leurs compatriotes rapatriés de la République dominicaine. Il revient, souligne-t-il, à conjuguer les efforts en vue de sauvegarder la dignité du pays sans considération idéologique et politique.

De son côté, le coordonnateur du Collectif 4 décembre, Jean Robert Argand a indiqué que toutes les dispositions doivent être prises en vue d’accueillir dans la dignité les Haïtiens rapatriés. Il invite les autorités  à gérer et sécuriser le processus d’arrivée jusqu’à la communauté d’accueil de ces  compatriotes avec une attention particulière pour les femmes, les enfants, les personnes à mobilité réduite. Il a également plaidé pour la mise en place de mécanismes adéquats permettant de garantir leur réinsertion sociale et économique.

Mécontent de l’irrespect des autorités dominicaines, le numéro un  du Collectif 4 décembre exhorte le chef du gouvernement à défendre  avec fermeté  la dignité nationale. Il le convie également à exiger des dirigeants de l’autre côté de l’île le respect pour le peuple haïtien. Très critique, il a indiqué que les menées subversives anti-haïtiennes ingénieusement conçues par  des dirigeants dominicains sont révoltantes.

Face à cette stigmatisation  empreinte d’un racisme, souligne M. Argand, ces derniers se retrouvent matraqués, égorgés, pendus, fusillés, séparés brutalement de leurs familles, coupés de leurs racines, dépouillés de leurs biens et expulsés vers Haïti.  Il a en outre précisé que dans leur haine contre le pays, les Dominicains ont introduit des substances cancérigènes, toxiques, nocives dans les produits agro-alimentaires destinés à la consommation haïtienne. « La dimension de ce drame nous plonge  dans le désarroi et soulève notre indignation », condamne-t-il.

Selon le coordonnateur, cette hypothèque d’infamie dont la nation est grevée mérite d’être levée. Car  la société haïtienne ne tolèrera plus de déclaration insultante  venant de quel que soit le citoyen dominicain comme cela avait été le cas avec Leonidas Rafaël Trujillo suite au massacre de 1937 et disait qu’il a jeté les gants à un peuple sans honneur et il ne l’a pas ramassé. De surcroît, M. Argand a affirmé que le peuple n’acceptera plus que les intellectuels et idéologues dominicains continuent d’aiguiser la haine et de prôner qu’Haïti soit comme une malédiction à l’Ouest de leur pays, lors de la déclaration de Malagon de la « revuyindo »

RA/HPN

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 452 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter