Haïti-Société : Enfance, le MEF et le MPCE s’activent pour une meilleure orientation des dépenses

Jeudi, 30 Juillet 2015 13:58 RA/HPN Societe & Culture - Societe
Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le ministère de l’Économie et des Finances (MEF), celui de la Planification et de la Coopération externe (MPCE) en partenariat avec le Fonds des Nations-Unies de secours d’urgence à l’Enfance (Unicef), ont présenté le rapport sur  les dépenses publiques orientées vers l’Enfance. La cérémonie a eu lieu, ce jeudi 30 juillet, à l’hôtel Montana (Pétion-Ville). L’objectif, montrer l’orientation des dépenses publiques en fonction des différents besoins de l’Enfance.

 

 

 

La santé, la nutrition et l’alimentation des enfants, les conditions de vie, l’éducation, le sport, l’insertion sociale, sont, entre autres, une dizaine de domaines autour desquels les dépenses ont été analysées.

Ce rapport présente les dépenses publiques  orientées  vers l’Enfance durant les années fiscales allant des périodes de 2008-2009 à 2012-2013. Selon ce document, le gouvernement  et ses partenaires ont consenti des efforts énormes leur permettant d’améliorer  les conditions de vie des enfants. Il souligne cependant qu’il en reste beaucoup d’autres à réaliser dans plusieurs domaines afin d’établir un environnement protecteur  et favorable à cette catégorie sociale vulnérable. En témoignent  le taux de mortalité infantile  avec 50‰, le taux de mortalité infanto-juvénile avec 88‰, la malnutrition chronique modérée et sévère parmi les enfants  de moins de 5 ans avec 21,9%.

La programmation dans les budgets devrait pouvoir contribuer à améliorer davantage des conditions de vie des enfants âgés de zéro à 18 ans, a fait savoir le titulaire du MPCE, Yves Germain Joseph. Cette catégorie de la population, ajoute-t-il, est pleine de potentialités. Ainsi, elle doit bénéficier de l’accompagnement en vue d’assurer les relais.

Saluant la soumission de ce rapport, le représentant de l’Unicef en Haïti, Marc Vincent a, pour sa part, déclaré que ce document va contribuer au renforcement du financement des thématiques liées à l’enfance.