• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-MCFDF :Un atelier de validation de l' avant projet de loi sur lesviolences faites aux femmes

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 

« Lutter contre les violences faites  aux femmes exigent de la part de l’Etat un ensemble d’actions rationnel  visant  à la création d’un cadre normatif et institutionnel capable de prévenir, de poursuivre et de sanctionner  les dites violences ». C’est par ses propos  que  le Premier ministre Evans Paul s’est exprimé  le jeudi 30 juillet, lors de l’ouverture de l’ atelier de validation de l’avant projet de loi sur la Prévention, la Sanction et l’Elimination de la Violence faite aux femmes, a constaté HPN.

 

 

Recueillir toutes les remarques et suggestions des différents secteurs de la société. Tel est l’objectif poursuivi par cet atelier, organisé  par le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des femmes (MCFDF).

« Cet avant projet de loi est à la fois un instrument de dissuasion et de répression des violences basées sur le genre. Il se veut également un cadre de référence pour les acteurs qui interviennent lors des forfaits perpétrés contre  nos mères,  nos sœurs, nos femmes, nos filles », a précisé le Premier ministre.

Par ailleurs, Evans Paul a informé qu’un agent de la Police Nationale  d’Haïti  serait affecté à  chaque femme candidate au Sénat.

Par cet avant projet de loi, le MCFDF prétend répondre à sa principale mission qui est d’assurer la promotion des droits des femmes et l’émergence d’une société égalitaire où les hommes et les femmes cohabitent  dans un respect mutuel.

Cette loi répond également à la nécessité pressante d'instituer d'une manière beaucoup plus  marquée des recours efficaces de réadaption et de justice équitable à l'égard des femmes victimes de violences, a souligné Mme Yvrose Mytil Morquette, titutlaire au MCFDF

‘’Elles sont nombreuses les femmes qui subissent des agressions sexuelles, notamment le viol, le harcèlement sexuel, le harcèlement moral, le proxénétisme et la traite des êtres humains’’ a fait remarquer Yvrose M. Morquette.

Vingt cinq pourcent (25%) des femmes non célibataires ont été confrontées à un moment de leur vie à des violences conjugales, a révélé la ministre

« Le moment est venu d’écrire une nouvelle norme. Une norme qui protège les femmes et les filles contre ces  crimes indescriptibles », scande  Mme Morquette

Etaient présents, entre autres à cette cérémonie le ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, le ministre  de la Santé Publique et de la Population, le ministre de la communication et un représentant de l’Organisation des Etats Américains.

 

Mirtane Isaac

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 369 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter