• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-éducation : L’UNNOH exige que 35% du budget national soit alloué á l’éducation

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

 

L'Union Nationale des Normaliens Haïtiens (UNNOH) dit appuyer l'initiative du ministère de l'Education nationale de travailler sur l'élaboration d'un pacte sur l'éducation de qualité qui exigera que 35%  du budget national soit alloué au secteur de l'éducation. Le coordonnateur de l'UNNOH,  Josué Mérilien, encourage les différents secteurs de la vie nationale  à signer, pour le bien être du pays, ce dit pacte après sa finalisation.

 

Ce document national sur l’éducation qu'élabore le MENFP prend en compte  un grand nombre  des revendications de l'UNNOH  dans  sa lutte pour une éducation de qualité dans le pays, s'est réjoui Josué Mérilien.

Avec ces 35% accordés au secteur, l'État Haïtien va pouvoir résoudre le problème de la grille salariale, de l'absence de cafétérias, de bibliothèques dans les écoles ; les enseignants pourront percevoir les 50. 000 gourdes comme salaire de base exigé  par l'UNNOH, a fait savoir Josué Mérilien.  La signature de ce pacte va également permettre à l'État haïtien de construire beaucoup d'écoles publiques partout à travers le pays, a-t-il ajouté.

M. Mérilien a donc encouragé les différents acteurs économiques, sociaux culturels ainsi que le gouvernement à signer ce document  après sa finalisation  parce que, selon lui, les changements au niveau des différents autres secteurs doivent passer par un changement profond et réel du système éducatif haïtien.

D'autre part, le numéro 1 de l'UNNOH dit regretter  le fait que l'éducation ne soit pas placée en priorité dans l'agenda politique de la majorité des candidats à la présidence. Il invite chacun des postulants à la magistrature suprême à prendre des engagements fermes en vue de respecter à la lettre les prescrits  dudit pacte.

Josué Mérilien a, d'un autre côté, exigé du gouvernement haïtien de paiement des  arriérés de salaire aux centres hospitaliers affectés au programme d'assurance pour les  enseignants. Ces centres  menacent de fermer leurs portes si l'État haïtien ne répond pas à leurs revendications, a rappelé  le syndicaliste

Par ailleurs, l'UNNOH se montre très sceptique quant la crédibilité des joutes du 25 octobre. Selon l'organisation, le CEP travaille sur l'obédience de la communauté internationale qui a financé en grande partie les élections. Le futur chef de l'État sera probablement un choix de l'international, a indiqué Josué Mérilien.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 321 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter