• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Infrastructures : Bolosse, entre boue et eau puante

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

L’état des avenues Bolosse (Grand’rue), notamment 4e et 5e, ou d’autres endroits de la capitale, après une forte averse, interpelle la responsabilité de la collectivité. HPN vous présente un reportage.



La chaussée jonchée de cailloux, de boue, inondée d’eaux, impraticable depuis la 1ère avenue Bolosse jusqu’à Martissant 23, des alluvions de toutes sortes, des piles d’immondices encombrant les canaux d’évacuation, des canaux ensablés, des monticules de graviers et de boue accumulés aux coins des rues, une éternelle rivière occupant quotidiennement la chaussée en largeur. Tel est le spectacle accablant que présente la zone de Bolosse, après seulement quelques minutes de pluie le week-end dernier.

Un peu à l’image de divers endroits de la région métropolitaine de Port-au-Prince, circuler dans les rue de Bolosse, n’était pas chose facile après la petite pluie du dimanche après-midi, tant pour les piétons que pour les véhicules.

Les riverains de cette zone, en butte quotidiennement à des embouteillages permanents, seraient bien aise de s’épargner ce nouveau casse-tête. Plusieurs d’entre eux, voulant regagner leurs pénates, ont dû, à corps défendant, rebrousser chemin.

Une éternelle eau puante stagne sur le tronçon de Bolosse. Au cours d’une visite des lieux, Haïti Press Network (HPN) a constaté, en effet, que les canaux de drainage des eaux usées sont pour la plupart ensablés.

En saison pluvieuse, les eaux en furie, qui dévalent les pentes, forment une sorte de rivière à différents niveaux sur la chaussée. Ainsi, des résidents en profitent pour se débarrasser de leurs détritus qui vont en contrebas s’amasser au niveau du boulevard, augmentant l’insalubrité.

Signalons que dans cette situation, les conditions sanitaires déjà précaires des riverains ne sont pas garanties.

Les Travaux publics et la mairie de Port-au-Prince tardent encore à entreprendre les travaux d’assainissement et de curage des canaux de drainage nécessaires urgents. Pourtant, constate HPN, les rues environnantes se transforment en un amas d’eaux usées et d’immondices de toutes sortes.

Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.    

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 409 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter