• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique : Mme Lassègue salue le quota de 40% de femmes au gouvernement

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Directrice du nouveau bureau d’IDEA International en Haïti, ancienne ministre à la Condition Féminine, mais aussi de la Culture et de la Communication, Mme Marie-Laurence Jocelyn Lassègue était invitée à intervenir à Strasbourg dans le cadre des rencontres « Cultures de paix de mai 2012 » où elle en a profité pour parler des femmes haïtiennes.



Mme Lassègue a accordé une entrevue exclusive à Haiti Press Network (HPN).


Cette activité propose chaque année une série d’événements ayant pour objectif de stimuler des réflexions et des interrogations à toutes les dimensions de la notion de paix. C’est dans le cadre de son invitation à une table ronde là-bas, que Mme Marie-Laurence Jocelyn Lassègue a profité pour saluer le quota de 40% de femmes au sein du nouveau gouvernement haïtien.

Il faut dire que Mme Lassègue était en quelque sorte chez-elle à Strasbourg pour y avoir fait toutes ses études secondaires et universitaires. Pour y avoir aussi fait ses premiers pas en tant que militante féministe, en collaborant avec une association qui y existe encore, dénommée : « SOS femmes battues et violées » qu’elle a intégrée à l’âge de 14 ans.

Au cours de son intervention dans la capitale européenne, Marie-Laurence Jocelyn Lassègue a fait état de l’histoire de l’évolution des femmes haïtiennes, mettant en exergue le fait qu’elles ont toujours travaillé avant et après l’Indépendance. Elle a également fait comprendre à l’assistance que ces femmes ont toujours assumé leurs responsabilités du point de vue social et économique.

Elle a tout aussi bien abordé la question de la « Loi sur la paternité responsable » déjà votée par les deux chambres du parlement. Loi déposée alors qu’elle était ministre à la Condition féminine. Elle a expliqué que la plupart des familles haïtiennes sont monoparentales. D’où, a-t-elle fait comprendre, l’importance de cette loi sur la paternité responsable. La féministe a informé que le viol était devenu un crime en Haïti.

L’actuelle Directrice de programme en Haïti d’IDEA International, n’a pas raté l’occasion pour saluer le courage des femmes haïtiennes. Pour elle, aujourd’hui il est important que les femmes aient l’accès à la santé, aux soins et aux besoins de base. D’où la nécessité, a-t-elle dit, de toujours prendre en compte les besoins spécifiques des femmes dans les politiques publiques.

En échangeant avec un journaliste à Strasbourg, Mme Lassègue a fait des remarques importantes sur l’évolution de la question de parité en Haïti. Selon l’ancienne journaliste et professeur à l’université, « même si le Quota n’est pas encore voté, il y a quand même un grand effort au niveau des mentalités en Haïti où l’on comprend enfin la nécessité d’intégrer les femmes dans les espaces de décisions du pays ».

Mme Marie-Laurence Jocelyn Lassègue, dirigeante depuis janvier de l’année en cours, d’IDEA International qui travaille en Haïti avec les partis politiques, le Parlement et les femmes, a saisi de l’opportunité qui lui était offerte pour saluer les 40 % de femmes qui font partie de la nouvelle équipe gouvernementale, emmenée par le Premier ministre Laurent Lamothe.



Soulignons que la prix Nobel de la paix 2011, Tawakkul Karman a, quant à elle, profité de cette tribune à Strasbourg, pour lancer un appel aux dirigeants de l’Europe et du monde, en vue d’intervenir pour soutenir le peuple de la Syrie.


Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 166 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter