• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique-Culture: Quand l’instinct de musicien hante le maire Yvon Jérôme

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Le maire de Carrefour, Yvon Jérôme ne pouvait point résister à son instinct de musicien le mercredi 4 juillet dernier, lors d’une soirée festive organisée en la résidence de l’ambassadeur américain, Kenneth Merten à l’occasion de la célébration du 236e anniversaire de l’Indépendance des États-Unis, à laquelle a été convié Haïti Press Network.



Comme dit le vieux dicton : « l’ouvrier qui vend ses outils n’oublie pas pour autant son métier ». Cet adage illustre bien le cas typique du maire de la commune de Carrefour, Yvon Jérôme qui participait comme magistrat à la soirée festive chez l’ambassadeur de la République étoilée.

Invité officiellement à titre de premier citoyen de Carrefour, l’ex-musicien/batteur de l’ancienne formation musicale : « Mizik Mizik », se voyait irrésistible aux rythmes d’un groupe du genre troubadour invité à créer l’animation musicale pour la circonstance.

Fortement possédé par la vibration du son dans un amalgame de rythmes, synchronisés à l’aide d’instruments, pour la plupart traditionnels, Yvon Jérôme qui observait les musiciens avec une attention particulière, a gentiment demandé au tambourineur de lui céder la place. Question de devoir exécuter quelques notes avec maestria !

Chose qui a été faite sans conteste par le sollicité pour le bonheur de l’assistance qui prenait du plaisir à piaffer et danser sur la trace des rythmes du tam-tam magistralement manœuvré par l’édile-musicien.

Ses doigts agrippés sur l’instrument à percussion, engendrent une vibration amplifiée par le fût qui a fait office d’une grande résonnance, transformant ainsi l’assistance qui paraissait transcendée par une force surnaturelle.  

C’était plus qu’un plat exquis, agrémenté du sel et du piment, servi dans une atmosphère de solennité et d’allégresse. C’était aussi, il faut l’avouer, un moment de grandiloquence où les retrouvailles étaient de connivence avec la convivialité, l’altruisme et le respect mutuel entre Haïtiens et étrangers.

Bon ! Ça se comprend. On était quand même chez l’ambassadeur américain qui, en fin de mission, s’apprêtait à annoncer son départ d’Haïti.

Ainsi, sous la vibration du tambour joué avec beaucoup de dextérité par le maire Yvon Jérôme, accompagné d’autres instruments de musique, la cérémonie festive a pris fin vers 9 heures du soir avec l’éclat des feux d’artifice dans un ciel clément et étincelant.


Texte et photo : Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 487 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter