• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Littérature : La conférence de Serge Picard sur les 13 de Jérémie

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Serge Picard arborant un képi vert olive  a prononcé, en marge du  festival  de poésie de Jérémie , au centre Culturel  Numa-Drouin une  conférence très suivie sur  le débarquement des treize de Jérémie en août 1964 au large de la Petite Rivière de Dame Marie.

 



Le groupe des treize « 13 »  aurait été capturé et mis à mort par la milice et  l'armée de Duvalier ; un massacre de familles proches de ces jeunes et de citoyens innocents s'en était immédiatement suivi.

La conférence de Picard
La voix ferme, Serge Picard a abordé les circonstances dans lesquelles avait pris naissance le mouvement révolutionnaire qu'était devenue la révolte des 13 exilés jérémiens à New-York.

Le contexte local c'était l'arrivée de Duvalier au pouvoir en septembre 1957, et la formation  de sa milice armée appelée les « Tontons-macoutes », qui barricadaient tout le territoire national  dont la ville de Jérémie où existait un problème de caste mulâtre menacée d'extinction  par le nouveau régime.

A tenir compte aussi de l'arrivée  de Fidel Castro à la tête de Cuba en 1959 ! Le climat de l'époque était lié à des invasions armées contre le régime autoritaire de Duvalier. D'entrée de jeu, Serge Picard a expliqué pourquoi il n'a pas fait partie de l'expédition des « 13 ».

Des zones d'ombres planaient sur l'opération. Les jeunes qui voulaient débarquer étaient au nombre de 150 environ, enrôlés par les conspirateurs anti-Duvalier qui étaient entretenus financièrement par la CIA et les dons d'exilés de la vaste diaspora d'Haïti en Amérique du Nord, en Europe et dans la Caraïbe.

Les guérilleros de 64 avaient trouvé un camp d'entraînement à Virginie aux États-Unis en 1964. Nous sommes sous Kennedy qui hésitait encore en 64 à lâcher Duvalier.

En République Dominicaine, Juan Bosch vient de perdre le pouvoir. Le régime de Duvalier jouait la carte anti-communiste pour tenir bon devant les Américains qui craignaient l'expansion du castrisme dans la région des Caraïbes.

La défection de Picard est due à la visite impromptue du journaliste de la presse télévisée  américaine lors d'une rencontre secrète qui se tenait à New-York. Embarrassé face à un tel constat, l'exilé politique Serge Picard confie au chef de fil des treize son désir de désister, et c'était fait.

La formation politique des « treize »

Les jeunes en question, forcés de quitter Haïti au cours des années 60  se voyaient contraints de vivre leur exil à New-York où il fallait travailler, étudier et lutter souvent dans le froid. La plupart de ces jeunes étaient marqués par le castrisme. Ils voulaient  rééditer la prise de la caserne de la Moncada.

Leur projet politique se limitait presque qu'à l'invasion de Jérémie et la prise d'assaut des casernes et des postes de VSN pour entamer  une bataille de longue haleine contre Duvalier.

Les commanditaires obscurs de l'opération des « treize » s'enrichissaient au profit de ces jeunes révolutionnaires illuminés, patriotes, combatifs et des fois manipulables.

Les antagonismes sociaux, les problèmes de caste de la brigade armée empêchaient sa cohésion. Le jeune Numa, âgé alors de 21 ans n'arrivait pas à imposer tout son leadership dans le groupe.

D'où ce sentiment de malaise dans le groupe des treize de Jérémie qui ont échoué en raison de kabbales secrètes, en raison du mauvais temps (le cyclone Hazel) et du dispositif militaro-civile du régime de Duvalier.

Et puis vinrent les vêpres de Jérémie. Beaucoup ont pleuré leurs victimes. La romancière Edith Lataillade a avoué avoir perdu 14 membres de sa famille lors de ce massacre. Beaucoup ont  perdu leurs biens qui sont encore confisqués.

A quand leur restitution à leurs propriétaires s'est demandé Serge  Picard avant de conclure sa conférence qui s'est tenue le vendredi 12 octobre au Centre Numa -Drouin à Jérémie, en marge de la deuxième édition du Festival national de poésie organisé par le poète jérémien Guy Marie Louis.


Dominique BATRAVILLE

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

    Actuellement Sur HPN....

    Nous avons 401 invités en ligne


    Rechercher dans le site

    Facebook

    FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


    To receive HPN tweets on your mobile
    USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
    CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

     

    Follow hpnhaiti on Twitter