• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti - Société : De plus en plus de femmes travaillent dans les infrastructures routières

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

De plus en plus, le nombre de femmes travaillant comme des ouvrières dans les infrastructures routières du pays est en nette augmentation. Sur les routes en réparation, de nombreuses femmes, pelles et pioches à la main nettoient sans complexe les trottoirs de la capitale, a constaté un reporter d’Haïti Press Network.

 

 

 

Le travail est exténuant, mais Magarette Désiré, mère de six enfants, n’a pas le choix : « C’est un métier qui demande de la force physique. Mais, il n’y a pas de métier facile ».

Bruit des massues. Sur une route en chantier à Delmas. Le soleil est accablant. Poussière et boue sont le lot quotidien des ouvriers qui y travaillent parmi lesquels des femmes. Chose inhabituelle dans la société haïtienne puisque ce genre d’activité est réservée à la gente masculine.

Tous les jours de la semaine, elles passent plusieurs heures à casser le sol et à creuser la terre pour permettre aux maçons de refaire les trottoirs.

« C’est grâce à ce travail que je nourris ma famille. Je dois me débrouiller pour subvenir aux besoins de mes enfants », a déclaré Magarette en essuyant la sueur de son front.

Avant de devenir ouvrière, elle vendait du riz au marché de Tabarre, mais elle a fait faillite.

Après deux ans de chômage, elle se dit chanceuse d’avoir pu trouver une occupation pour au moins quelques jours.

« Avant d’être embauchée, c’est grâce à des proches que je prenais en charge ma famille. Actuellement, je paie sans problèmes les frais de scolarité pour mes enfants ».

Pour Marie, une autre ouvrière, ce genre de métiers réservé aux hommes a été très  agaçant « Je croyais qu’ils allaient me mépriser ; mais ils me considèrent comme une sœur. Et à certain moment, c’était agaçant ; car ils voulaient toujours me faciliter la tâche. Mais après plusieurs jours, ils ont vu ce que je vaux ».

« C’est l’évolution de la société et des mentalités », les femmes devraient savoir qu’elles ont un atout. « Elles ne sont pas paresseuses et sont plus motivées que les hommes. Elles font preuve de rigueur dans leur travail », a fait remarquer le superviseur, Anna Louis.

L’arrivée des femmes ouvrières dans les routes s’observe également dans d’autres villes de provinces.


Esther Versière

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 377 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter