• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Education : Un camp pour susciter l’intérêt du métier manuel chez des ados et des jeunes

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Les responsables de l’organisation ‘Récréation Haïti’ ont clôturé, le dimanche 21 juillet, un camp de formation 2013 organisé pendant une semaine à l’intention d’une cinquantaine d’adolescents et de jeunes de Duvier, une localité de la 4e section communale Bellevue La Montagne de Pétion-Ville (Ouest), a observé l’agence Haïti Press Network.

 

Cette formation, qui a déroulé du lundi 15 au samedi 20 juillet, a été une opportunité pour les jeunes et ados des deux sexes de la zone de se familiariser avec des notions élémentaires dans cinq variétés de profession manuelle : couture, cosmétologie, électricité et soudure, artisanat et cuisine.

« C’est pour la première fois de ma vie que j’ai appris des notions de base d’une profession manuelle qu’est la cosmétologie, a témoigné Riclyne Loute, pour qui ce camp de formation a été très important pour les jeunes et moins jeunes de la localité. »

Cette jeune fille de 19 ans, qui vient de subir les épreuves du baccalauréat première partie, a confié que la courte formation initiale en cosmétologie qu’elle a reçue pourra l’aider dans son avenir.

« Grâce à la patience et à la manière de faire de notre monitrice, Darline Pierre, j’ai pu maitriser en une semaine les éléments de base en cosmétologie et désormais, avec les séances de pratique, je comprends mieux le concept et je maitrise des notions en la matière », a expliqué Marie Loudie, pour sa part.

Le jeune Estermé Filton, 20 ans, lui aussi est écolier. Il a appris, lors du camp, des notions en électricité et soudure. Cette formation de base, a-t-il affirmé, est très significative dans sa vie.

« De nos jours, il est obligatoire pour tous les jeunes – même s’il est à l’école classique – de notre quartier d’avoir un métier manuel. Ce camp a été pour moi un moyen pour aider les jeunes à acquérir une profession », a dit Estermé.

Ce jeune, qui a participé avec brio dans l’atelier, a dit souhaiter trouver un espace (un shop), pour faire des séances de pratiques dans son domaine : électricité et soudure.

Saluant l’initiative des responsables de l’organisation Recréation Haïti, les participants à ce camp de formation ont souhaité l’implantation dans la localité d’un centre technico-professionnel.

« La zone est totalement dépourvue. Il n’y a aucune structure éducative professionnelle pour les jeunes qui sont des milliers. Avec cette formation qui a été donnée aux jeunes et aux adolescents, je vois qu’il y a une nécessité pour que les concernés puissent faire un effort pour doter la localité de Duvier d’une école professionnelle », ont plaidé les jeunes par la voix de Osny Loute.

Pour inciter les jeunes au métier manuel !

La directrice exécutive de Recréation Haïti, Ginou Pierre Taverne, a expliqué que, l’organisation qui travaille dans la zone depuis cinq ans, a pris cette initiative – la première de ce genre – dans le souci de motiver les ados et les jeunes sur l’importance du travail et du métier.

« Cette activité a été baptisé ‘camp de l’avenir’. Elle avait pour but d’initier les jeunes et les adolescents de cette zone aux métiers manuels, car le constat est visible : il y a un besoin énorme pour les éduquer et surtout pour les aider à avoir une profession », a raconté Ginou, qui s’est montrée satisfaite pour le déroulement des cours d’intro.

Après cette semaine d’expérimentation, la directrice exécutive de l’organisation Recréation Haïti a dit prendre acte de l’intérêt que les jeunes ont manifesté pour avoir un métier.

« Ils étaient très motivés. Ils ont participé activement à la formation suivant l’atelier que chacun a choisi, a fait remarquer Ginou qui, elle aussi, a été monitrice. Aujourd’hui, a-t-elle dit, le mieux serait de mettre en place un centre technique dans la localité pour ces jeunes mais malheureusement l’organisation n’a pas les moyens financiers adéquats pour le moment. »

Selon Ginou, la volonté des membres (qui ont accepté de faire le bénévolat) de l’organisation qu’elle dirige et la contribution financière de plusieurs amis de l’étranger a permis à Recréation Haïti, qui ne dispose pas de fonds nécessaire, d’organiser ce camp gratuitement pour les jeunes.

Recréation Haïti, qui va avoir 5 ans le 26 juillet, est une organisation communautaire à but non lucratif qui travaille dans quatre secteurs : éducation, santé, nutrition et loisirs. Chaque deux samedis par mois.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 405 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter