• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti- tourisme: Le tourisme haïtien bouge, mais les touristes sont toujours rares... (Commentaire)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 24
MauvaisTrès bien 

Les chiffres publiés par le ministère du tourisme: "De janvier à juin 2014, montrant que 368 942 croisiéristes ont visité Haïti, rapportant plus de 3.5 millions de dollars au pays", peuvent laisser croire que le tourisme haïtien bouge. Mais la réalité est différente et ces chiffres n'occultent guère la vraie réalité d'un secteur en agonie en dépit des efforts constatés pour tenter de le réanimer.

 

Depuis les années 70-80, période faste du tourisme haïtien, sans remonter les années 50-60, le secteur est en chute libre.


Le club Med (aujourd'hui Indigo) et les hôtels de plage de la côte des Arcadins ont été désertés au profit des resorts de la République dominicaine et de Cuba qui hébergent par année plusieurs millions de touristes européens. Le package offert par les Dominicains et les Cubains sont de loin plus attrayants que la rigueur tenue par les hôteliers haïtiens.


Les hôtels et plages ont été ainsi désertés depuis près de trente ans par les Haïtiens eux mêmes ainsi que les visiteurs de la diaspora qui se sont dirigés vers nos voisins dominicains. Au point que des agences de voyage haïtiennes se sont lancées dans la promotion des destinations cubaines et dominicaines.


La place prépondérante accordée au tourisme par l'administration Martelly/Lamothe semble apporter un second souffle au tourisme en Haïti. Le secteur privé a emboîté le pas en faisant des investissements conséquents, sans doute les plus importants de ces dernières années dans le pays.


En peu de temps plusieurs hôtels ont été construits à Port-au-Prince et des efforts ont été consentis par des investisseurs moyens pour ériger de petites facilitations dans les provinces. Les initiatives lancées par le gouvernement ont montré un choix clair de relancer le secteur. Des investissements importants ont été engagés par l'Etat haïtien avec le soutien de pays comme le Venezuela ou de groupes étrangers. Malheureusement dans la plus totale non-transparence.


Mais force est de constater que les touristes ne se bousculent pas aux portes des hôtels de Pétion-ville où les chambres sont désespérément vides en attente de clients. Mis à part les conférences et les colloques, il y a très peu d'activités dans les hôtels. Si les installations de Labadie continuent de recevoir des touristes, c'est grâce à cet accord vieux de trente ans signés entre Haïti et la compagnie Royal Caribbean qui permet aux croisiéristes de séjourner quelques heures dans les eaux turquoises de ce coin paradisiaque du nord.


D'où les chiffres avancés la semaine dernière par le ministère du tourisme. Plus de 350.000 touristes de croisière ont été enregistrés par ce ministère.

Comme on le voit Haïti est encore loin de la compétition dans la Caraïbe qui montre que la République dominicaine  surfe en tête des 20 premières destinations de la Caraïbe avec plus de 4 millions de visites en 2010, devant Cuba 2,5 millions.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 290 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter