• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Artibonite-Patrimoine : Ce qu’on ignore du palais aux 365 portes

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 14
MauvaisTrès bien 

Démarrés depuis environ un an sous la direction de l’architecte Philipe Châtelain, les travaux de restauration du palais de la Belle rivière, communément appelé palais aux 365 portes, situé à Petite rivière de l’Artibonite, avancent lentement mais surement, constate un reporter de Haiti Press Network. Mais ses 365 portes restent et demeurent un mythe et/ou une simple appellation historique.

 

 

Ce chef d’œuvre de la monarchie d’Henri Christophe, ombre historique symbolisant un passé glorieux du peuple haïtien, ne dispose pas vraiment de 365 portes, contrairement à ce qu’on croyait. Point n’est besoin de continuer à se faire cette illusion, même si ses ouvertures donnent effectivement de la peine pour les compter.

Un reporter de Haiti Press Network qui était de passage dans l’Artibonite, particulièrement à Petite rivière, le dimanche 29 mars, dans le cadre de la 5e édition du Rallye jeunesse autour du patrimoine, l’a constaté de ses propres yeux.

Le maire de la commune, Fedner Grand-Pierre qui nous a accueillis avec beaucoup d’hospitalité, précise que le bâtiment est ainsi appelé, en raison de ses nombreuses ouvertures. Des portes et fenêtres qu’entrainent à l’intérieur de l’édifice où est érigé le buste du roi Henri, l’accessibilité du vent frais, faisant ainsi un endroit altruiste où il fait bon vivre.

« Le roi Henri Christophe a eu le projet de faire construire cet édifice avec un total de 365 portes effectivement, mais il n’a pas pu atteindre cet objectif », a fait savoir le premier citoyen de la Petite rivière de l’Artibonite, lequel se montre très soucieux de ce patrimoine national placé d’ailleurs dans sa localité.

Les habitants comme le maire en sont fiers. Ils s’accordent sur la nécessité de le protéger. « C’est une richesse historique que nous avons là. Nous devons la surveiller et la protéger », déclare Jennifer Lotus, une riva-artibonitienne, très fière de l’être pour ses immenses bandes de rara.

Chose certaine, c’est que les travaux de réhabilitation du palais de la Belle rivière ou 365 portes, dont la construction avait démarré en 1816 sous le règne d’Henri 1er, roi d’Haïti d’alors, sont à un stade assez avancé, constate HPN.

Il faut noter que ce patrimoine historique, vieux de quelque deux siècles, qui se trouvait dans un état de délabrement avancé, a déjà été restauré et achevé dans le cadre d’une intervention qui a été faite sous la présidence de Sténio Vincent, en avril 1933.

Débutée sous la présidence de M. Michel Joseph Martelly, la seconde restauration du palais aux 365 portes qui n’a pas pourtant 365 portes, est un projet sur lequel l’Institut de sauvegarde et du patrimoine national (ISPAN) travaillait pendant longtemps, apprend-on.

Grace à un don de 299 000 dollars américains du gouvernement uruguayen, représentant, indique-t-on, 46% du coût total du projet, les travaux de restauration du palais de la Belle rivière, dont la toiture en bois sera refaite en structure métallique, seraient inaugurés dans un avenir pas trop lointain, quoique, constate-t-on, les planches préposées pour la confection des portes et des fenêtres soient encore empilées dans un coin à l’intérieur du bâtiment.


Texte et photo : Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 629 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter