• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Tourisme-Côte sud d’Haïti: Ile-à-Vache, magnifique et pittoresque (Reportage)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 20
MauvaisTrès bien 

Ile-à-Vache ou Ile-à-Vaches, est une commune de l’arrondissement des Cayes, chef-lieu du département du Sud. Elle se situe à 10 km au sud-est de la troisième ville du pays, qui vient d’accueillir pour la première fois, le carnaval national. Cette île paradisiaque et légendaire, n’a qu’une section communale, « Ile-à-Vache ». Elle a une superficie de 45,96 km2 pour une population d’environ 14 000 habitants, selon une estimation de l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI) datée de 2009. Un petit joyau du département du Sud. Haiti Press Network y était de passage la semaine dernière.



Nous sommes le samedi 18 février 2012. 8 heures 23 du matin. Ile-à-Vache, nous y sommes. On y arrive à bord d’un hélicoptère. Ouf ! Les passagers se réjouissent d’avoir fait un bon voyage à bord de l’engin qui, en dépit d’un temps timide, a fait un parcours sans faute. Déjà, des riverains, notamment des enfants s’amènent en courant juste pour assister d’abord à l’atterrissage, ensuite au décollage de la Jeep de l’air en direction de Port-au-Prince. Un spectacle auquel les habitants n’ont pas toujours tinté dans cette portion de terre magnifique érigée au fond de l’océan.

Nous foulons pour la première fois le sol de cette île qui peuplait à profusion des bœufs et des vaches. Nous marchons sur un sable mince et émouvant dans la fraîcheur d’une nature qui donne l’impression d’être vierge et inexplorée. Nous nous dirigeons vers les locaux de l’hôtel « Abaka Bay Resort » où un colloque sur l’éducation a été organisé par le gouvernement haïtien en présence des personnalités étrangères, dont les célèbres acteurs du cinéma américain, Will Smith accompagné de sa femme Jada Penkett Smith et Sean Penn.

Le vent venu des collines verdoyantes et de la mer nous agresse un peu les yeux, mais ne les empêche pas pour autant de bercer la nature luxuriante et de lécher le déluge de cocotiers qui s’y trouvent. Par moments, notre attention reste accrochée à la beauté des va-et-vient des vagues et à l’éblouissement ininterrompu de l’eau salée. Des maisonnettes en toits coniques plantées au bord du littoral qui garde un minimum de propreté et/ou des bicoques construites dans des bosquets verdâtres, captent rapidement les regards des visiteurs. 

Il est 8 heures 42 du matin. Nous voici invités à table pour le petit déjeuner. Déjà, un simple regard circulaire nous a permis de comprendre l’immensité de l’importance du lieu en matière de potentiel touristique. Il n’y a certes, que les voies aérienne (hélicoptère) et maritime pour se rendre à l’Ile-à-Vache, mais n’importe quel visiteur qui y arrive n’éprouvera pas de regret de contempler cette île tellement son charme naturel offre un cadre attrayant où il fait bon vivre.

Ile-à-Vache dispose en effet d’une belle plage. C’est un site merveilleux, sécurisé et tranquille où la pêche constitue la principale activité des habitants qui y vivent. C’est un endroit idéal pour se relaxer en toute quiétude et oublier les vicissitudes de la vie. Il y a de quoi s’amuser et contempler, a-t-on constaté.

L’autre côté de l’île
Cependant, il faut le souligner, les conditions d’existence sont difficiles à l’Ile-à-Vache comme dans la plupart des villages secondaires du pays. Les filles et les fils de cette île sont malheureusement en proie à une situation socio-économique des plus difficiles. De plus, elle ne dispose pas suffisamment d’infrastructures de base nécessaires pouvant contribuer au progrès de la population. En dépit de son potentiel touristique, la vie est souvent sombre pour la population de l’Ile-à-Vache.

« Nous ne vivons ici que de la pêche. Mais les pêcheurs sont privés de matériels nécessaires et adéquats pour pratiquer leur métier. Nous n’avons pas toujours vu les grands tenants des pouvoirs publics sur l’île. Le président Martelly nous a honorés de sa présence. À ma connaissance, c’est pour la première fois qu’un chef d’État haïtien y vient. La population est livrée à elle-même », déplore Jadotte en fronçant les soucis.

Un notable de l’île interrogé par HPN, se plaint du manque d’infrastructures comme l’électricité, l’eau potable, les réseaux routiers et la communication. Il croit que l’Ile-à-Vache nécessite des investissements sérieux dans ces domaines précis. Ce, soutient-il, pour y attirer plus de visiteurs dans la perspective de développer l’économie locale.

« L’espoir de voir l’île évoluer demeure un rêve pour moi. Je ne pense pas que l’État ait réellement la volonté de faire quoique ce soit. Sinon ç’aurait été déjà fait par les gouvernements antérieurs qui se sont succédé. En tout cas, j’observe jusqu’à la fin », a-t-il lâché. 

Interrogé lors de notre passage sur l’île, le ministre haïtien des Affaires étrangères et des Cultes, Laurent Lamothe, a indiqué avoir cru pertinemment qu’il faut décupler les efforts en vue de rendre nos sites plus attrayants. À une question qui lui a été formulée par HPN, le chancelier Lamothe, a répondu que le gouvernement a déjà élaboré un plan d’aménagement et de réhabilitation des sites touristiques du territoire.

Tout compte fait, de nombreux visiteurs souhaitent retourner à l’Ile-à-Vache et constater les réalisations du gouvernement, notamment sur le plan infrastructurel.


Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 130 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter