• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Société: La Citadelle, un patrimoine à sauvegarder

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Perchée au sommet du Morne Bonnet-à-l’Evêque, la Citadelle est considérée comme l’une des fiertés qui témoigne le passé glorieux d’Haïti. Cependant, ce site historique de la Première République Noire Indépendante au Monde, qui attire des milliers de visiteurs chaque année, fait face à des problèmes d’insalubrité, a constaté Haïti Press Network.

Par Jonas Laurince

 



Il était aux environs de 6 heures du matin, quand plus d’une cinquantaine de jeunes de l’Association de Jeunesse de l’Eglise Baptiste de Côte-Plage (AJEBAC) de la Mission Evangélique Baptiste du Sud d’Haïti (MEBSH), venaient tout juste de descendre de l’autobus qui les ramène de Vaudreuil – quartier situant à l’entrée de la ville du Cap-Haïtien – à Milot.

Le soleil commence à peine à se lever et sous une fraiche brise que les jeunes Port-au-Princiens commencent à se faire photographier devant l’Eglise Paroissiale de Milot – commune située à 15 km au sud du Cap-Haïtien – et la barrière principale du Palais de Sans-Souci. Quelques minutes plus tard, la porte s’ouvre et des marchandes de produits artisanaux commencent à s’installer, et après avoir rempli les formalités à l’entrée du Palais de Sans Souci, la visite a démarré.

 


Une première image vient de frapper la curiosité des visiteurs. Des graffitis « Vive » et « A bas » sont visibles sur ces murs datant de près de deux (2) siècles de ce monument qui porte le même nom que le Château de Sanssouci (ou Schloss Sanssouci en Allemand) à Potsdam, en Allemagne.

Après avoir visité les ruines du Palais de Sans Souci, notre prochaine destination: La Citadelle Laferrière, dont l’accès est possible à pieds, à cheval, à moto ou en voiture. Cependant pour les 2 derniers moyens de transport, le véhicule doit être garé dans un endroit appelé « Parking » pour continuer le reste du parcours à pieds ou à cheval.

Du haut des 900 mètres d’altitude sur lesquels est bâtie la Citadelle, on peut voir toute la Plaine du Nord et sa rivière, la Ville du Cap-Haïtien et sa baie. Certains racontent même qu’ « on peut voir, pendant l’été, la ville du Môle Saint Nicolas dans le département du Nord-Ouest et l’Ile de Cuba ». La plus grande forteresse des Caraïbes qui a été construite par le Roi Henri 1er (Henri Christophe) a subi des dommages partiels lors du puissant séisme du 7 mai 1842 – de magnitude 8,1 sur l’échelle de Richter – qui a complètement détruit la ville du Cap-Haïtien.


Pourtant, malgré son passé glorieux, la Citadelle La Ferrière fait face à un très grave problème d’insalubrité. Au pied du mur principal de ce monument historique, des déchets en plastiques sont amassés sous les arbustes et enlaidissent du même coup son environnement.

Autre constat, en dépit du fait que des poubelles aient été installées à l’extérieur et à l’intérieur de la Citadelle, les gens jettent un peu partout des récipients qu’ils ont utilisés, tels des bouteilles et des plats en plastiques, des bouteilles de rhum en verre, etc. Le pire, des individus n’hésitent pas à uriner sur des murs de ce monument qui fait la fierté des Haïtiens. Quant aux toilettes, elles sont vétustes et mal entretenues par des visiteurs.

Pourtant la Citadelle pourrait être encore plus attrayante et même devenue une source de revenu pour la commune de Milot et même pour la ville du Cap-Haïtien, si les autorités créent des infrastructures répondant aux normes internationales : beaucoup plus de promotions de ce patrimoine national, création d’une « associations de guides », etc.

La visite a terminé par des commentaires et des chants patriotiques entonnés par ces jeunes chrétiens qui, comme les autres visiteurs haïtiens et étrangers, ont constaté que des Haïtiens ont pu réaliser des prouesses de leurs propres mains et sans aide, ni conseil des grandes puissances.

Surnommée la "Huitième Merveille du Monde", la Citadelle La Ferrière a été construite sur une période de 14 ans, à partir de 1804, au lendemain de la Proclamation de l'Indépendance. En 1982, elle a été classé, avec le Palais de Sans-souci dans le Parc National Historique à Milot, « Patrimoine Mondial de l’UNESCO ».


Jonas Laurince
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 337 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter