• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Davertige ou les vertiges d’un Christ charbon

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 9
MauvaisTrès bien 

Villard Denis, devenu Davertige (celui qui donnait des vertiges, au sens surréaliste), est né à Port-au-Prince le 2 décembre 1940 et a quitté ce bas monde à Montréal, le 25 juillet 2004, laissant ses proches et amis en apesanteur!


Par Dominique Batraville

Davertige a laissé sa boîte noire et sa voix d’alchimiste. Sa parole traverse encore mon entendement. Á l’occasion des soixante ans du mouvement Haïti littéraire, auquel il avait pris une part active, avec l’opus constitué de l’interview que le poète avait accordée à Dominique Batraville, ses fans entendent  honorer la mémoire de ce grand poète disparu et célébrer du même coup Haïti littéraire.

Davertige était resté jusqu'à sa mort, surréaliste en bonne et due forme. J’offre à titre posthume mille soleils et un miroir ovale à cet ancien dadaïste, aussi fort  dans le temps que les rois mages: Gaspard, Melchior, Balthazar.

Robert Lodimus, également poète et illuminé méthodique, a évoqué comme tant d’autres les immenses qualités artistiques de Davertige, peintre et dessinateur regretté.

Emmanuel Pierre-Charles, lui aussi décédé, avait pu travailler en symbiose avec notre poète phénoménal. Questions de couleurs, de formes, d’alchimie à quatre mains.

Je savais que je devais me comporter comme quelqu’un d’intense à l’égard de Davertige: être rectiligne comme Lancelot du lac ou l’Antoine Langommier des délits de voyance. Dans certains pays francophones et arabophones, Davertige aurait fait figure de fils du désert et de récitant des quatre fleuves du paradis. Son livre, Anthologie secrète, paru en 2003 au Canada (éditions  Mémoire d’encrier), en dit long. Son éditeur Rodney Saint Eloi va peut-être publier son grand cahier philosophique. Au début des années 70, Davertige commence la rédaction d'un roman qu'il espère l'œuvre de sa vie. Il cumule plus de 2000 pages d'une calligraphie menue, sans marge ni espacement. Plus tard, il met tout au feu.

L’éditeur Saint-Eloi retrace ainsi le parcours bouleversant de Da:

«En 1970, à Paris, il rencontre Hérard Jadotte, de la maison d'édition Nouvelle Optique, qui l'invite à venir vivre à Montréal. En 1976, il rompt avec Chantale et quitte Paris pour Montréal.

De 1976 à 2002, il se replie sur lui-même. Il peint et récrit Racine et Lafontaine. Il entame une voie mystique. ‘Les ténèbres: la vie s'achève’. Plus de Villard Denis. Davertige est au passé. Son représentant, Villard Denis, est mort.

En 1987, il rentre en Haïti. Il séjourne pendant six mois chez son ami René Philoctète. En 1999, invité à exposer ses œuvres, il retourne à Port-au-Prince à l'occasion de la Rencontre des ministres latino-américains.

En 2003, il récrit la plupart des poèmes d'Idem, dessine et participe activement à la publication de ses œuvres chez Mémoire d'encrier à Montréal, parues sous le titre Davertige, Anthologie secrète. L'ouvrage a été lancé au Salon du Livre de Montréal, en novembre 2003».

Ce livre, primé à Ouessant en 2004, traduit la force de Davertige et explique aux sceptiques l’importance de sa mythologie littéraire.

Le poète a inventé Omabarigore, la ville de ses propres lévitations :

«Omabarigore la ville que j'ai créée pour toi
En prenant la mer dans mes bras
Et les paysages autour de ma tête
Toutes les plantes sont ivres et portent leur printemps
Sur leur tige que les vents bâillonnent
Au milieu des forêts qui résonnent de nos sens
Des arbres sont debout qui connaissent nos secrets
Toutes les portes s'ouvrent par la puissance de tes rêves
Chaque musicien a tes sens comme instrument
Et la nuit en collier autour de la danse
Car nous amarrons les orages
Aux bras des ordures de cuisine
La douleur tombe comme les murs de Jéricho
Les portes s'ouvrent par ta seule puissance d'amour
Omabarigore où sonnent
Toutes les cloches de l'amour et de la vie
La carte s'éclaire comme ce visage que j'aime
Deux miroirs recueillant les larmes du passé
Et le peuple de l'aube assiégeant nos regards.»

(Anthologie secrète, Montréal, Mémoire d'encrier, 2003)

Davertige se repose en paix. Tout mort  aurait au moins quatre dix-neuf pouvoirs, à en croire l’écrivain Raphaël Confiant, auteur d’un essai sur le monde des morts en Martinique… Davertige a tenté de malaxer vaudou, quimbois, bouddhisme de manière inconsciente, sans froisser Isis, l’horloge parlante de l’Egypte ancienne. Mais jamais le protocole panthéiste de l’auteur n’a été ouvertement perceptible. Les grands poètes sont plus forts que les temples et les sculptures refaites tous les matins.

La publication par l’auteur, en 1964, de sa plaquette Idem, recueil consacré, fera penser à un autre poète inclassable de la littérature haïtienne: Magloire St Aude. Poète des territoires énigmatiques!

Á l’émission «En coulisse», réalisée en direct de l’Institut Français d’Haïti par Dominique Batraville, le poète Davertige avait prouvé, une fois de plus, qu’il pouvait pousser jusqu’au bout l’échelle des surréalistes. Sa voix résonne encore comme le «Sonnet des voyelles» de Rimbaud et retentit chez presque tous les lecteurs d’un certain Antonin Artaud.

Il faudra écrire sur un tableau noir ou gris cendre les textes de Davertige. Puis il faudra les dire. En attendant, captez la voix de ce poète:

«Soûlard mon Christ les cheveux de sisal vert sale Illimité comme les zombis de la nuit à naître Et qui naîtra à l'arc roux de notre île Ô grands cierges allumés pourquoi notre équilibre se trouve hors de son centre Ô souvenirs Les carrefours se dévident sur l'infini le Guédé de soleil fait des pirouettes Les foules la tête au Levant lancées à l'assaut des yeux du soleil pour ce topaze de la lumière Le sable ivre recrée la chair et la pierre de la fronde ressuscite les fruits Ô saisons mortes de notre île nous vivons dans la mort comme hier vous vécûtes près des tambours à taille de vache.»

Dominique Batraville


 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 332 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter