Haïti-Crise Politique : Reginald Boulos demande au secteur privé de « rompre le silence »

Politique
Typographie

 

 

Comme il l’avait déjà fait à partir des réseaux sociaux la semaine dernière, l’homme d’affaires et dirigeant politique, le docteur Reginald Boulos a dimanche, lors de sa participation à la manifestation lancée par des leaders religieux et des acteurs de la société civile, demandé aux membres du secteur des affaires de rompre le silence, en ce qui concerne la situation du pays.

 

« J’en appelle à mes paires du secteur privé des affaires », dit le docteur Boulos, qui soutient que sa participation à la manifestation du dimanche 28 février traduisait sa volonté d’accompagner le peuple haïtien dans sa lutte contre la dictature, l’insécurité et la violence.

 

Se présentant comme un « bourgeois révolutionnaire », le docteur Boulos a souligné qu’ils sont nombreux les bourgeois qui veulent la révolution mais ils ont peur, a-t-il lancé. Ils ont peur et ils font l’objet de toute sorte de menaces.

 

« N’ayons pas peur », leur a-t-il lancé.

 

Reginald Boulos en a profité pour minimiser les déclarations du président Jovenel Moise qui ne rate aucune occasion de dénoncer ce qu’il appelle des oligarques corrompus.

 

Les corrompus sont ceux qui sont à ses côtés, a dit le dirigeant du Mouvement de la Troisième Voix (MTVAyiti), qui se dit prêt à se battre pour changer ce pays