Haïti-crise : Nomination d’un nouveau premier ministre l’IPPAC se positionne

Politique
Typographie

 

 

Le président Jovenel Moïse doit nommer un nouveau chef du gouvernement qui saura l’aider à continuer à travailler en faveur de l’amélioration des conditions de vie de la population, affirment les responsables de l’'Initiative des Partis Politiques pour l'Avancement et le Changement (IPPAC).

 

Le conseiller stratégique de l’IPPAC, Ronual Davilma, a souligné en conférence de presse mercredi, que la mise en place d’un gouvernement d’union nationale permettra d’adresser les problèmes d’insécurité auxquels le pays est confronté et qui n’épargnent personne.

 

L’IPPAC invite le président Moïse à prendre des mesures pour permettre la tenue du référendum et l’organisation des prochaines élections de manière à renouveler le personnel politique.

 

L’organisation souhaite un replâtrage du Conseil Electoral Provisoire en vue de redonner confiance aux acteurs et garantir la crédibilité des scrutins.

 

Pour sa part, le secrétaire général de l'IPPAC, Jean Hervé Beauport, a indiqué que, dans la mise en place du prochain gouvernement d’ouverture, le chef de l’Etat doit prendre le soin de choisir un premier ministre qui saura l’aider dans ses initiatives visant à améliorer les conditions de vie de la population.

 

Il en a profité pour dénoncer la frange de l’opposition qui ne jure que par la transition. Une opposition constructive est celle qui a une vision et des projets de société, fait remarquer Jean Hervé Beauport.

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages