Haït-Politique : les États-Unis disent « Non » au référendum, Jovenel Moïse maintient son « Oui »

Politique
Typographie

 

 

Lâché par les États-Unis dans son projet de changer la Constitution par voie référendaire, le président de la République, Jovenel Moïse, n’en démord pas. Sur son compte Twitter, ce vendredi 11 juin 2021, M. Moïse a précisé que la deuxième version de l’Avant-projet de la nouvelle Constitution a été rendue par le Comité Consultatif Indépendant (CCI). 

 

En ce sens, le chef de l’État encourage tous les secteurs de la vie nationale à s’approprier le texte pour y apporter les corrections nécessaires. Ce qui voudrait dire que Jovenel Moïse tient encore et toujours à l’organisation du référendum reporté sine die.

 

« Les recommandations seront prises en compte par les membres du CCI lors de l’élaboration du projet final du document », a fait savoir Jovenel Moïse. 

 

En dernier ressort, M. Moïse demande au Comité Consultatif Indépendant pour l'élaboration du projet de la nouvelle Constitution de continuer d’expliquer à la population les grands points que contient le document.

 

Alors qu’il répondait à une question relative à la position de l’administration américaine qui s’est « opposée » à la tenue du référendum, le ministre sans portefeuille, Mathias Pierre, a rappelé qu’Haïti est un pays souverain, et que le peuple haïtien est appelé à choisir librement son destin.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages