Haïti/Sécurité : 2.4% des déplacés de Martissant veulent quitter le pays, affirme Jude Édouard Pierre

Politique
Typographie

 

L'agent intérimaire de l'exécutif à Carrefour, Jude Édouard Pierre, a indiqué ce mercredi, citant une enquête de L'Organisation Internationale de la Migration et de la Protection Civile, que 2.4% des déplacés de Martissant, hébergés au Centre Sportif de Carrefour désirent quitter le pays.

 

Ce sont, environ 1120 personnes qui sont hébergées au Centre Sportif de Carrefour après avoir fui les violences des gangs de Martissant et de Fontamara qui s'affrontent depuis plus de trois semaines. Cette enquête révèle également que 61.7% de ces réfugiés voudraient louer une autre maison pour se reloger dans le département de l'ouest. 10.4% voudraient un accompagnement pour pouvoir construire une maison.

 

Toujours d'après cette enquête, 5.4% des déplacés aimeraient retourner dans leurs résidences d’origine, dans la zone de conflit à savoir Martissant alors que 3% aimeraient rester au Centre Sportif de Carrefour afin de pouvoir continuer à bénéficier de l'aide offerte aux déplacés. Jude Édouard Pierre a par ailleurs indiqué que depuis le début de la crise, soit le 5 juin dernier, les victimes reçoivent de la nourriture deux fois par jour grâce à l'appui de plusieurs institutions tant privées que publiques ainsi que des agences de l'ONU dont l'Unicef et le PAM.

 

Jude Édouard Pierre déplore qu'une organisation de droits humains, l'IMED, ait publié un rapport tendant à faire croire que les réfugiés de Martissant hébergés à Carrefour vivent dans la misère. "Ils ne sont pas pas l'abondance mais ils ne vivent pas non plus dans la misère", affirme Jude Édouard Pierre, déplorant que des organisations jettent l'opprobre sur efforts déployés pour venir en aide aux déplacés.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages