Haïti-assassinat Jovenel Moïse : retour sur le message de Martine Moïse , le mobile du meurtre serait politique

Politique
Typographie

 

Ce message audio attribué à Martine Moïse qui a fait débat après les paroles de la veuve du président haïtien assassiné, Jovenel Moïse, a été publié sur son compte Twitter officiel, dans lequel elle a affirmé qu'elle est « vivante » et a également lancé des messages politiques.

 

En analysant cette bande dont  l'authenticité de l'enregistrement a été confirmé par l'ancien ministre de la culture Pradel Henriquez, dans lequel se fait entendre la voix attribuée à la veuve de Moïse, hospitalisée à ce moment aux États-Unis, on comprend bien que Martine Moïse voulait clairement pointé du doigt un secteur qui ne voulait pas de ce référendum. 

 

Dans l'audio, d'une durée de deux minutes et vingt secondes, la voix attribue l'attaque armée à des « mercenaires » et relie le mobile du meurtre à la volonté du président d'organiser un référendum pour approuver une nouvelle Constitution.

 

"Vous savez contre qui le président se battait. Ils ont envoyé des mercenaires pour assassiner le président chez lui, avec toute sa famille, parce qu'il voulait des routes, de l'eau, des élections et le référendum à la fin de l'année, (ils l'ont assassiné) pour qu'il n'y ait pas de transition dans le pays", dit l'audio.

 

Sur un ton politique, il a assuré que "les mercenaires qui ont assassiné le président sont en prison, mais il y a d'autres mercenaires qui veulent assassiner le rêve du président" et "l'idée" qu'il avait pour le pays. Les enquêteurs pourraient ils donc trouver ces mercenaires qui voulaient tuer le rêve et les idées du président dont parle la veuve Martine Moïse ? 

 

Le message avait été  diffusé après que plusieurs personnalités de l'opposition haïtienne aient remis en cause la version officielle qui soutient que le meurtre a été commis par un commandement de mercenaires colombiens.

 

Dans l'attaque, qui aurait été perpétrée par 28 hommes armés, le Président Jovenel Moïse est décédé et sa femme a été blessée, mais aucune information officielle n'a été diffusée sur l'état de santé des agents de sécurité gardant la résidence présidentielle.

 

Quelques heures après l'attentat, Martine Moïse avait été transférée  à Miami, aux États-Unis, dans un avion ambulance, pour être soignée au Jackson hôpital de cette ville. Plusieurs suspects de ce meurtre sont recherchés par la Police notamment Joseph Felix Badio qui aurait donné l'ordre de tuer Jovenel Moïse et l'ancien Sénateur John Joël Joseph accusé de complicité.

 

La Première Dame est pour le moment en Haïti depuis Samedi et devrait assister aux funérailles de son mari le vendredi 23 Juillet prochain en compagnie de ses enfants. Quel sera son prochain combat ? Pourra t-elle rester vivre dans ce pays ? Les interrogations sont nombreuses.

 

HPN

 

Source : Diario Libre

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .