Haïti-France-Diplomatie : Fin de mission pour l\'Ambassadeur Français José Gomez  en Haïti, souhaitant aux haïtiens  \"courage et espérance\"  

Politique
Typographie
 
 
L’ancien professeur de philosophie en France, José Gomez, qui a pris ses fonctions d’Ambassadeur de France en Haïti en septembre 2018, vient de boucler sa mission en Haïti le week-end écoulé. Vendredi, l’Ambassadeur de France en Drapeau d\'Haïti et son épouse, ont donné une gentille réception pour prendre congé de leurs amis haïtiens et de la communauté internationale.
 
 
\"Je remercie toutes celles et tous ceux qui à l’occasion de notre départ  ont adressé à mon épouse et à moi-même des marques d’amitié et de sympathie qui nous sont allées droit au cœur et que nous n’oublierons jamais\", indique le diplomate français, qui croit tout savoir à présent sur Haïti pendant les 3 années passées en poste.
 
« Grâce à vous, nous savons tout ce que ce pays pourrait être; nous espérons qu’il ressemble un jour, enfin, à ce dont vous rêvez et à quoi vous travaillez. Courage et espérance ».
 
 
M. Gomez a servi à La Havane comme Premier secrétaire (1993-1996), à Bogota comme Conseiller culturel et de coopération (2000-2004), et à Caracas comme Premier conseiller (2004-2007). De retour à Paris, il a assumé au Quai d’Orsay les responsabilités de sous-directeur pour le Mexique, l’Amérique centrale et les Caraïbes (2007-2010), puis d’Inspecteur des Affaires étrangères (2010-2013) et de Directeur-adjoint des Amériques et des Caraïbes (2013-2015).
 
Ancien professeur de philosophie à Singapour et au Liban (1981-1991), le diplomate a rejoint le Ministère des Affaires étrangères où il entame à ce jour, une carrière largement consacrée à l’Amérique latine et aux Caraïbes.
 
M. Gomez a été Ambassadeur de France en  République Dominicaine en septembre 2015 avant de prendre  poceste en Haïti. Sa mésaventure avant de laisser Haïti, est cet appel téléphonique, au mois d’Août dernier, émanant d’un certain Manno, bras droit de Izo, présumé chef de gang de village de Dieu, qui aurait sollicité de l’argent auprès de l’Ambassade, afin de protéger ses agents, prétextant qu’il serait responsable du secteur de la rue Capois.
 
 
Parmi les personnalités présentes à la cérémonie d’adieu, tenue le 17 septembre, figurent  le sénateur en fonction Patrice Dumont, l’ancien député de Pétion-ville, Jerry Tardieu, Gregory Brandt et René Max Auguste, du secteur privé des affaires, le professeur Rudy Edmé, la journaliste-communicatrice, Monique Clesca et l\'écrivaine Yannick Lahens.
 
 
 
Yves Paul LEANDRE
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .