Dernieres Nouvelles

 

L\\\\\\\'épidémie de fièvre constatée en Haïti est peut-être une manifestation du variant Omicron du coronavirus selon le Ministère de la santé et les centres GHESKIOS qui travaillent sur ce dossier depuis quelques semaines. Le Directeur du MSPP invite dans ce sens la population à se faire vacciner en attendant les résultats des laboratoires sur des spécimens envoyés aux Etats unis.

 

Le Professeur William Pape des Centres Gheskios abonde dans le même sens disant croire que les personnes vaccinées auront beaucoup plus de chance de résister aux variants du Coronavirus que ceux qui ne le sont pas. Le professeur Pape souligne que les centres Gheskios  ont découvert la présence d\\\'un cas de double infection du virus Influenza sur un patient qui souffrait de Covid 19.

 

Le respect des gestes barrières est essentiel pour se protéger contre la vague de fièvre et de grippe qui frappe le pays actuellement. \\\\\\\"Cette épidémie se propage comme la rougeole. Elle peut toucher toute une famille dans un temps record\\\\\\\", a indiqué Professeur William Pape qui intervenait ce mardi sur une station de la Capitale.

 

Le Ministère de la santé publique encourage la population à reprendre les mesures de distanciation sociale, le Port du Masque, le lavage des mains et du visage. Ces mesures ajoutées à la vaccination contre le Covid 19 peuvent aider à protéger les plus vulnérables et la population entière.

 

 

ET/HPN

41 91 8087

 

Quelques dizaines de personnes vivant avec le VIH Sida(PVVIH) ont pris part à cette commémoration à la Fondation Esther Boucicault Stanislas(FEBS) à St Marc dans le bas Artibonite. Les participants venus de plusieurs quartiers de la commune munis d\'un cache-nez ont assité à cette 33e celebration sur fond de Covid19 qui faait rage dans le monde avec notamment les différents variants. Malgré le très faible taux de contamination enregistré dans le pays, la Directrice de la FEBS, dans ses propos d\'introduction,  n\'est pas allée par quatre chemins pour encourager les PVVIH à se faire vacciner contre le virus mortel du Corona.

Lire la suite...

Dans d’autres pays de la planète, le cache-nez est utilisé comme l’une des préventions contre l’infection liée au COVID-19. Chez-nous, la majorité de la population en fait pratiquement fi. Ce, après avoir constaté en Haïti très peu de cas d’infection et de décès liés à cette maladie par rapport à d’autres pays. Néanmoins, le cache-nez ou encore masque, cet outil de protection semble devenir plutôt, depuis un certain temps, une plaisanterie et/ou une duperie pour certains, mais une opportunité économique pour d’autres plus intelligents, constate Haiti Press Network.

Lire la suite...

Les démarches du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) visant à trouver des solutions pour la réouverture des portes des écoles dans des quartiers difficiles en proie à la violence, commencent à apporter les résultats escomptés à savoir : le retour en classe des élèves vivant dans des zones fragilisées par l\'insécurité, constate Haiti Press Network. 

Lire la suite...

 

Le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy MANIGAT, a fait le point avec les responsables de l’Unité de coordination du projet (UCP) et la spécialiste en éducation de la BID sur le nouveau projet en éducation PAPDEF, appuyé par la Banque interaméricaine de développement (BID) pour un montant de 50 millions de dollars. Gouvernance, accès et amélioration de l’éducation sont les trois principaux axes d’intervention dudit projet. 

Lire la suite...

Le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) entend apporter un appui consistant et diversifié à l’école nationale de Géologie appliquée (ENGA) qui se retrouve depuis maintenant 12 ans dans une situation difficile au superlatif, a appris à HPN le Bureau de communication du ministère. 

Lire la suite...

Il est coutume chez nous en Haïti de débuter l'année avec une bonne soupe au giraumon. Symbole de notre indépendance du 1er janvier 1804, la soupe au giraumon est plus connue dans notre pays sous le nom de Soup Joumou. Qu'on la prépare soi-même ou qu'on aille la déguster chez des parents, voisins et amis, pas question pour les haïtiens d'ici et d'ailleurs de rater la fameuse soupe joumou sous aucun prétexte ce 1er janvier. Tout en vous souhaitant nos vœux les meilleurs pour l'année 2017, HPN vous propose la recette de la Soupe au Giraumon/ Soup Joumou.

Lire la suite...

Connu sous le nom de Malanga en Haïti, le chou dur est un légume d’Amérique du Sud. Le chou dur (malanga) est l’un des aliments les moins allergéniques. Riches en fibres, potassium, hydrate de carbone, glucides, il  aide à contrôler la pression artérielle, aide à maintenir les niveaux de sucre dans le sang, contribue à améliorer la constipation et réduit le risque de maladie cardiaque. 

Lire la suite...

La tomate est un légume-fruit important pour la santé. Consommée crue ou cuite, en plus d’apporter un peu de couleur rouge à nos plats, la tomate apporte également de l’énergie à notre corps. Cet aliment sain, rafraîchissant, peut être mangé chaque jour.   

Lire la suite...

La République d'Haïti a fait l'émerveillement des barbadiens, des internautes du monde entier, notamment, de tous ceux qui suivaient le défilé qu'a organisé la Barbade, dimanche 21 Août, à l'occasion de l'ouverture officielle de la 13è édition du plus grand événement interculturel régional, Carifesta, réunissant les pays membres du Marché Commun de la Caraïbe (CARICOM).

"Parade citoyenne", c'est le nom de la présentation qu'Haïti a exposée sur le parcours. Une idée du Directeur Artistique de l'événement, Erol Josué, aussi Directeur Général du Bureau National d'Ethnologie d'Haïti (BNE).

Mais à côté de tout ce succès, il y a la main de l'humble styliste et modiste haïtienne, Arnelle Laguerre.

Née le 17 avril 1962, à Jérémie, dans le Département de la Grand'Anse, Arnelle Laguerre a fait la haute couture et travaille dans ce domaine depuis plus de 25 ans.

Sans trop le dire, elle a déjà habillé beaucoup de personnalités haïtiennes et d'artistes de renommée internationale, jusqu'à vêtir des familles présidentielles et des membres de Gouvernements.

"J'ai habillé l'ancienne première-Dame haïtienne de la République, Sophia Martelly, pendant 4 ans. J'ai fait des costumes de circonstances pour l'ancien Président Michel Martelly, notamment, pour le bal des reines organisé dans le Nord du pays, au Palais Sans Souci, à l'occasion du Carnaval tenu au Cap-Haïtien.", a confié Arnelle Laguerre, discrète, sans vouloir citer les noms des grandes familles de la Capitale qu'elle a déjà costumées.

"C'est avec un grand plaisir que j'ai répondu à l'invitation de l'Artiste, Érol Josué, pour confectionner ces costumes symbolisant les différentes périodes de l'histoire d'Haïti", a dit Arnelle Laguerre, expliquant qu'elle a fait de son mieux pour représenter les diverses périodes haïtiennes.

De la robe de la Reine Anacaona, pionnière du leadership féminin de la terre d'Haïti Quisqueya ou Boyo, la perle des Antilles, en passant par les costumes des Généraux, héros de la guerre de l'Indépendance d'Haïti, tout a été confectionné sur mesure afin de vendre la culture du pays aux étrangers et de faire la promotion du patrimoine culturel et de susciter la curiosité des touristes", a expliqué Mme Laguerre.

"J'ai voulu, par ces costumes, faire la promotion d'Haïti et présenter la culture nationale au monde entier. C'est la satisfaction des Haïtiens et l'effet que tout cela fait à l'étranger qui me rendent heureuse", a confié Arnelle Laguerre.

Notons qu'Arnelle Laguerre a été honorée par la Première-Dame haïtienne, Martine Moïse, et le Directeur Général du Bureau National d'Ethnologie (BNE),  Érol Josué, en reconnaissance de ses œuvres.

Jean Jul Désauguste
HPN, depuis Barbade

Haïti a marqué les esprits lors de la parade artistique marquant l’ouverture officielle de la 13ème édition de la plus grande manifestation interculturelle de la Caraïbe, dimanche 20 Août 2017, à la Barbade. C'est avec une "parade citoyenne" relatant toute l'histoire d'Haïti que le pays s'est fait représenter au défilé officiel de l'événement.

Une palette de stars, d'artistes de génie, de danseurs, de chanteurs à talents et en herbes et de personnalités publiques haitiennes, a composé le défilé d'Haïti qui a fait revivre toutes les périodes ayant jalonné l’évolution du premier peuple noir à proclamer son indépendance le premier Janvier 1804.

De l'âge des  taïnos, au triomphe des Généraux les plus légendaires de l'histoire militaire de l'humanité, jusqu'à la nation nègre, effrontée, maître du rythme et aussi têtue que le soleil, Haïti a brillé de mille feux à la parade internationale de Carifesta 2017, à la Barbade.

Ce que les officiels Barbadiens n'ont pas manqué de souligner à vive voix, lors de leurs interventions en la circonstance.

La participation d'Haïti à cette manifestation culturelle de portée régionale et internationale vient réaffirmer l'imagination créatrice de nos artistes et créateurs de génie et confirmer la dimension expressive de notre art et de notre culture.

Au cours de la même soirée des cérémonies officielles d’ouverture, le quartier touristique d’Oistin’s Park avait rendez-vous avec le ténor Haïtien de la Musique Racine, Boukman Eksperyans. La bande à Lòlò et Manzè a bien assuré, comme d'habitude.

Ces illustres spectateurs, notamment le Premier Ministre Barbadien, Freundel Stuart; le Secrétaire Général du CARICOM, Irwin Laroque et l’écrivaine américaine d’origine haïtienne, Edwige Danticat, se sont bien régalés de la performance d’une heure et demie du groupe haïtien.

Rappelons que la 12e édition de Carifesta a été organisée en Haïti, en Août 2015 et l'édition de cette année se déroule à la Barbade du 17 au 29 Août.

Jean Jul Désauguste
Hpn, depuis Barbade

Les entreprises juvéniles spécialisées dans la mode sont peu courantes dans le pays. Comme pour défier cette tendance, Calubu  Collections, depuis quatre années s’initient dans la mode en confectionnant des objets de tout genre. Nombreux sont ceux qui portent ces derniers jours les créations de Calubu.

Lire la suite...

 

Les habitants du quartier Loé dans la zone de Juvénat, Pétion˗Ville, ont découvert 6 personnes inanimées à l’intérieur d’une maison dans la matinée du 28 mars. Ces dernières, apparemment membres d’une même famille, portaient des traces de coups et de blessures. Les deux plus jeunes succomberont suite à cette attaque mystérieuse. Stupéfiés, les habitants de la zone attribuent les faits au surnaturel. Retour sur une histoire rocambolesque avec Kervens Olivier qui a été recueilli les témoignages des habitants du quartier pour l’agence

Lire la suite...

 

 

 

Un camion contenant trois cents (300) sacs de riz de dix kilogrammes a été confié le 12 février 2020 à un leader communautaire en prélude à la préparation d'une distribution qui devrait avoir lieu à Lilavois 29 en plaine, au profit de la population nécessiteuse dans le cadre du projet "Panye Solidarite".

 

 

Malheureusement, ce camion rempli de riz a été intercepté pour sa commercialisation au marché "la bastille" de Mirebalais, ont annoncé jeudi les responsables du Fonds d’Assistance Economique et Sociale dans un communiqué.

 

 

Informé de la situation, le bureau régional du FAES dans le département du Centre a alerté les autorités policières et judiciaires qui se sont rendues sur les lieux pour faire le constat légal. Quatre personnes ont été interpellées et le dossier a été transféré au Parquet de la juridiction pour les suites nécessaires, a-t-on appris.

 

 

 

Le FAES encourage la population haïtienne en général et les bénéficiaires du Programme "Kore Pèp" en particulier à dénoncer tout cas similaire dont ils auraient connaissance pour ne pas se faire complice de tels agissements.

 

 

 

 

 

Jean Chrisnol Prophète

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

Des centaines de personnes habillées en couleur blanche ont marché pacifiquement dimanche dans les rues de Port-au-Prince pour dénoncer le viol perpétré contre des étudiantes qui revenaient des cours dans un quartier de la capitale, ont constaté des reporters de Haiti Press Network.

 

Le défilé a été organisé par des organisations de féministes qui se sont dit outrées par les violences subies par les femmes dans le pays et notamment les viols qui se sont multipliés ces dernières semaines ciblant des jeunes femmes.

 

« Il faut rompre le silence et dénoncer ces actes odieux », ont dénoncé les participants qui ont appelé la justice à faire son travail.

 

Les participants à la marche ont circulé dans plusieurs rues de la ville scandant des slogans contre la violence et le viol dont sont victimes des femmes.

 

 

 

Dans une note de sympathies portant la signature de la Coordonatrice Générale de la Solidarité des Femmes Journalistes haïtiennes (SOFEHJ) Martine ISAAC vendredi 13 Janvier 2022, l\\\\\\\'association dit  avoir appris avec consternation la triste nouvelle de la mort de la journaliste Marjorie Saint Clair dans l\\\\\\\'après midi du 12 Janvier 2022 dans un hôpital en République Dominicaine à l\\\\\\\'âge de 40 ans, des suites d\\\\\\\'une maladie.

 

Madame Saint Clair avait prêté ses services à plusieurs médias de la capitale, notamment Radio Horizon 2000, Radio Télé Ginen (RTGH) et ensuite Radio Méga avant de laisser le pays pour se rendre en terre voisine en 2018.

 

\\\\\\\"Dynamique, Joviale, conviviale et passionnée de la vie, Martine Saint Clair était une consœur consciencieuse qui exerçait son métier avec rigueur; sa générosité et son empathie lui ont valu d\\\\\\\'être grandement appréciée dans la corporation\\\\\\\" a écrit la SOFEHJ.

 

Madame Saint Clair était de foi Chrétienne et membre du Scoutisme; orphéline de mère et de père, elle était membre des associations de presse Médias Infos plus et SOFEHJ.

 

Son départ inattendu a laissé dans la tristesse un adolescent de seize (16) ans Chriswob Vernet qui vit en Haïti. Son corps a été rapatrié en Haïti, selon sa Sœur Barbara Saint Clair et ses funérailles seront chantées le lundi 17 Janvier à la Mission Assemblée Chretienne Unie d\\\'Haiti  située à  Delmas 33 et à la rue Shalom 17 et l\\\\\\\'exposition des dépouilles aura lieu à partir de 6h AM.

 

La rédaction de l\\\\\\\'agence de presse en ligne Haïti Presse Network (HPN) présente ses condoléances les plus émues à son fils Chriswob Vernet, à sa famille, à ses collaborateurs et collaboratrices. Que la terre te soit légère!

 

Marcia MOĪSE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les journalistes John Wesley Amady de Ecoute FM et Wilguens Louissaint ont été attaqués et exécutés par des hommes armés à Laboule 12 ce jeudi. Il ont été pris en filature par des bandits de la zone alors qu\\\'ils devaient réaliser un reportage dans cette zone devenue très sensible depuis la situation difficile à Martissant. Des groupes armés envahissent le quartier de Fessard et des coups de feu sont régulièrement entendus dans cette zone hupée de Pétion ville.

 

 Selon les informations parvenues à la rédaction de HPN, trois journalistes devraient interviewer le chef de gang appelé Ti Makak qui serait responsable du meurtre de l\\\'agent de la PNH Jerry Toussaint recemment dans la zone. En cours de route, le véhicule des journalistes a été arrêté par des hommes armés d\\\'un gang rival de Laboule 12. Deux des trois journalistes ont été fusillés. Le journaliste Wilmane Vil a eu le temps de prendre la fuite selon des informations reccueillies par des confrères de la Presse locale.

 

Ce Vendredi des confrères ont annoncé avoir récupéré le corps des deux journalistes tués à Laboule. La Radio Ecoute FM basée au Canada a annoncé l\\\'arrêt de ses emissions pour protester contre l\\\'assassinat d\\\'un de ses journalistes. 

 

HPN

Presque toutes les agglomérations et intersections de la commune de Pétion ville sont transformées de façon informelle en marchés publics. Ces lieux de haute production de fatras font la part belle aux habitants qui butent à chaque coin de rue sur une montagne d’immondices en plein début de cette nouvelle année. Ces tas d\'immondices de toutes natures occupent une bonne partie des chaussées et s’étalent comme une bulle au soleil, entravant tristement la circulation automobile et piétonne, constate Haiti Press Network.    

Lire la suite...




Les agriculteurs vivant dans les zones impactées par le tremblement de terre du mois d\\\'août dernier commencent à recevoir les intrants agricoles dont ils ont tant besoin, grâce à l’effort de Concorde Haïtienne de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle  (CHSAN) visant à aider les familles rurales sévèrement touchées. Cette initiative vise à aider les planteurs à relancer leurs petits jardins pour cette saison agricole déjà en cours.

Plus d\\\'une soixantaine de ménages vulnérables dans les localités de la Digue et Ranja soit environ 200 personnes ont reçu des kits de semences contenant du maïs, haricots noirs et gombo. Une fois semées, ces graines seront prêtes à être récoltées au bout de 90 jours. La distribution de semences a lieu parallèlement à la distribution de rations alimentaires par la même structure, ce qui permettra de dissuader les bénéficiaires de consommer les graines sur-le-champ au lieu de les planter.

Les agriculteurs de ces deux localités vivaient grâce à la vente de leur produit agricole au niveau de la capitale, malheureusement le problème au niveau de Martissant a tout arrêté . La plupart d’entre eux ont perdu la totalité ou en partie leurs réserves de semences, ainsi que les récoltes qu’ils étaient sur le point de récolter avant le séisme.

La distribution de kits agricoles organisée par la CHSAN permettra aux agriculteurs les plus démunis de la Digue et de Ranja  de remettre leurs terres en culture pendant cette campagne agricole en cours, pour laquelle les semis ont démarré en décembre et les récoltes sont prévues mi-février.

« Il est urgent d\\\'aider les agriculteurs victimes du séisme à remettre sur pied leurs jardins afin d\\\'éviter une famine durant les mois à venir. Nous savons tous ce que représente la Grand\\\'Anse en qui à trait à la production agricole pour tout le pays», a déclaré l\\\'agronome Marc-André Petit frère, membre de Concorde Haïtienne de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (CHSAN).





Guelson Jean-Louis

 

Le ministère de l\'Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural a lancé officiellement, cette semaine, son « Projet d\'urgence de renforcement de la résilience des agriculteurs face au Covid-19 (PURRACO) » qui vise à renforcer la résilience des agriculteurs au Covid-19.

 

Financé par le Fonds international de développement agricole (FIDA) à hauteur de 5 millions de dollars américains, le projet PURRACO est le fruit d\'une fructueuse collaboration vieille de plus de 40 ans entre le gouvernement et le FIDA, à travers plus d\'une dizaine de projets, s’est félicité le ministre de l’agriculture Charlot Brédy.

 

Selon le titulaire du MARNDR, ce projet s\'inscrit en droite ligne avec le plan de réponse post Covid-19 élaboré par le ministère en faveur du secteur agricole.

 

 Les actions du projet s’étendront sur une période de 30 mois dans trois départements géographiques du pays : l’Ouest, le Centre et le Nord-Ouest. L\'objectif est de réhabiliter 990 hectares de terres, à raison de 270 ha dans l\'Ouest, 448 dans le Centre et 174 au niveau du Nord-Ouest.

 

Le directeur pays du Fonds international de développement agricole, Paolo Silveri, a de son côté mis l\'accent sur l\'ensemble d\'interventions menées par le FIDA au niveau mondial en appui aux pays en développement.

 

Pour sa part,  le coordonnateur de ce projet, l’agronome Elancié Moïse, a expliqué que ce projet a été conçu dans l\'objectif de renforcer la résilience des producteurs, en particulier ceux des associations vulnérables et des communautés rurales.

 

JCP

 

Les bandits de Martissant n’ont jamais chômé. Mercredi encore, ils sont descendus sur le Boulevard Jean-Jacques Dessalines pour semer la panique comme d’habitude. Bilan: ils ont pillé des véhicules, a appris Haiti Press Network.

Lire la suite...

L’inspecteur divisionnaire Jerry Toussaint, fils de l’ancien major des Forces armées d’Haïti, ex-chef de la Police intérimaire et ancien sénateur de la République, le défunt Dany Toussaint, a été tué par balles, hier samedi 1er janvier 2022 au niveau de Laboule 12, a appris Haiti Press Network.

Lire la suite...

 

 

 Un effectif de 631 nouveaux policiers dont 132 femmes faisant partie de la 31e promotion ont été gradués, ce vendredi 17 décembre 2021, à appris la Primature à l\'Agence de presse en ligne HPN.

 

 Ces nouveaux agents viennent renforcer un effectif précaire de l\'institution policière qui bute depuis déjà plusieurs années devant un climat d\'insécurité instauré notamment dans la région métropolitaine de Port-au-Prince par des gangs lourdement armés.

 

 Le Premier ministre, Dr Ariel Henry a participé à la cérémonie de graduation de ces 631 aspirants policiers qui, désormais, ont un lourd défi de rétablissement de l\'ordre dans la cité, en mettant les bandits qui kidnappent, volent et tuent hors d\'état de nuire,  auquel ils doivent faire face.

 

 Rappelons qu\'en plus des zones comme Martissant, Cité Soleil, Bas Delmas, La Saline et Croix-des-Bouquets contrôlées et prises en otage par des bandits, les cas d\'enlèvements et de séquestrations contre rançon, ne font que décupler de jour comme de nuit à Port-au-Prince, où circuler dans les rues devient de jour en jour, surtout en cette période des fêtes de fin d\'année, un exercice à haut risque.

 

 

 Alix Laroche

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .