Haiti-société: La SOHDDH plaide pour un systeme de santé de qualité en faveur des femmes

Santé
Typographie

A l’occasion de la journée internationale d’action pour la santé des femmes, le 28 mai 2016, la Solidarité Haitienne de Defense des Droits Humains (SOHDDH) entend attirer l’attention des autorités sanitaires du Pays sur la situation  préoccupante des milliers  de femmes vivant dans les zones  les plus defavorisées du Pays. 

 

Cette année la Journée internationale d’action pour la santé des femmes coincide en Haiti avec la crise que traverse l’hopital de l’UEH et ceux dans des villes de province, la couche la plus pauvre est la  principale victime, car elle n’a  pas les moyens pour frequenter les hopitaux privés.

En effet, la  SOHDDH profite de l’occasion pour faire le point sur les conditions sanitaires des femmes dans les zones les plus reculées, en particulier celles  qui n’ont pas accès à des soins de santé de qualité, les autorités ne construisent pas des hopitaux dans ces zones, ce qui cause souvent le deces prematuré des femmes enceinte en cours de route au moment de se rendre dans un milieu urbain pour trouver des soins de santé, elles n’ont pas les moyens de deplacement pour aller en urgences dans les centres de santé. Ces conditions sont innacceptable, beaucoup de femmes meurent  au moment de donner la vie.  Les autorites devraient mettre sur peid des campagnes pouvant combattre la mortalité et la morbidité maternelles, notamment dans les zones les plus pauvres, car à cause de la situation de pauvreté de certaines femmes , leurs possibilités de jouir d’une bonne santé sont réduites. 

Les instances concernées  doivent aussi lutter contre les avortements clandestins qui provoquent tous les ans la mort de plusieurs filles. Selon le ministere de la santé publique l’avortement est responsable de 30% des cas de  mortalités maternelles en Haïti, 7 femmes sur 100 affirment avoir eu un avortement.  L’organisme de defense des Droits Humains  appelle aux différents secteurs de la société civile à collaborer en vue de produire des réflexions sur la loi pénale traitant l’avortement.

Cette Journée internationale d’action pour la santé des femmes est aussi l’occasion pour la SOHDDH de lutter contre la privatisation et la commercialisation des services de santé et de militer pour que l’accès à des services de qualité soit un droit pour  toutes les femmes sans discrimination. La Solidarité Haitienne de Defense des Droits Humains demande enfin à l’Etat de lutter contre la pratique courante de vente des medicament dans les rues et les conditions de leur stockage dans les pharmacies et les laboratories. 

La journee mondiale d’action pour la santé des femmes a été créée au Cosca Rica lors de la cinquieme rencontre international sur la santé de la femmeen 1987.

 

Marie-Florence Francois

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages