Haïti-Éducation : Pour développer des pratiques adaptées à un enseignement égalitaire dans les structures scolaires haïtiennes

Education
Typographie

« Développer des pratiques adaptées à un enseignement égalitaire dans le milieu scolaire haïtien », tel est l’objectif fondamental d’une série d’ateliers de formation, organisée dans le Sud-est, les Nippes, le Sud, la Grand-Anse et le Centre par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), dans le cadre du projet Pour une Éducation de Qualité en Haïti (PEQH), a constaté Haiti Press Network.

Le dernier atelier bouclant cette action qui participe du Plan décennal d’éducation et de formation (PDEF), a eu lieu dans le Plateau central, notamment à Hinche et à Mirebalais les jeudi 4 et vendredi 5 mars 2021. 

Cette initiative jugée importante par responsables, intervenants et participants touche 300 personnes, composées de cadres des directions techniques et administratives, des bureaux, services et d’autres unités du MENFP dans ces cinq (5) départements. Elle a bénéficié de l’appui financier de la Coopération canadienne à travers les Affaires mondiales du Canada.

Dans le Plateau central, ils étaient 80 participants et participantes à avoir pris part à cette formation, axée sur les concepts genre et leur enjeu dans le système scolaire. La question relative aux bonnes pratiques d’un enseignement égalitaire, fait également partie du module. 

Le représentant du ministre Pierre Josué Agénor Cadet, M. Jacques Yvon Pierre, coordonnateur technique du cabinet qui prenait la parole à Hinche, a précisé que : de manière spécifique, cette formation doit permettre aux participants de mieux comprendre et cerner un certain nombre de concepts tels que le genre, le sexe, les rapports sociaux de sexe, la socialisation différenciée, les stéréotypes afin d’éviter de perpétuer les attitudes néfastes envers les filles au sein du système scolaire.  

« Le ministre Cadet accorde une importance particulière à la question de genre dans nos écoles. D’ailleurs, le genre est l’un des volets du PDEF. On ne peut pas continuer à faire de l’éducation comme avant dans ce pays où des construits sociaux ont impacté négativement sur l’évolution des citoyens et des citoyennes », a souligné M. Pierre, avant d’insister sur l’importance de cette formation pour le MENFP.

Pour sa part, plaçant un petit mot, le directeur de communication du ministère, M. Miloody Vincent a attiré l’attention sur la nécessité d’amener plus de gens à comprendre mieux la problématique de genre. Question, ajoute-t-il, de déconstruire certaines pratiques et mentalités qui créent des problèmes d’inégalité dans le système scolaire et ayant une répercussion directe sur l’ensemble de la société. 

De son côté, Mme Marie Sheila Durandisse, spécialiste de la question genre qui assure l’animation de l’atelier, a également insisté sur l’importance capitale d’une telle formation dans la mesure où, explique-t-elle, ces échanges doivent permettre de s’assurer une compréhension commune de la problématique des inégalités dans le système scolaire haïtien.

Un inspecteur qui participait à la séance tenue à Hinche, n’a pas caché son sentiment de satisfaction d’avoir pris part à cette formation. « On n’est jamais trop grand pour apprendre. J’ai beaucoup appris de ces échanges portant sur le genre. Je ne regrette pas d’avoir répondu à l’invitation », a-t-il lâché en réponse à une question de HPN.

Même réaction pour Mme Jean, une participante. « Le problème de genre fait référence à des choses qui paraissent pourtant un peu banales et anodines dans la société et que souvent nous transmettons inconsciemment, mais qui ont un impact négatif considérable dans le milieu scolaire », a-t-elle laissé entendre, avant de remercier le MENFP et le PEQH d’avoir entrepris cette démarche visant encore la qualité dans le système éducatif. 

Déroulé dans un cadre participatif et incitatif, constatons-nous, cet atelier de formation entend permettre, entre autres, aux participants de faire le lien entre les concepts cités plus haut et la mise en œuvre d’une éducation axée sur l’égalité des sexes et pensée de manière intégrée. Elle doit aussi susciter chez les participants et participantes un retour réflexif personnel sur la manière d’établir une éducation égalitaire.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos : Anderson Elien

 

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages